English versionFrench version

NEWS of B'nai B'rith

berl
For B'nai B'rith Europe, Jews in Germany should keep wearing kippas and practice Judaism safely


Following the agression of two young Jews wearing a kippa in Berlin, the Jewish community advised its fellow-believers not to wear a kippa, in certain neighbourhoods in Berlin but also in other cities.

Serge Dahan, President of B'nai B'rith Europe, joins the call for a solidary gathering of the Jewish community in Berlin, which invited Jews and non-Jews to wear a kippa today, the 25th of April.

Radical islam and active anti-zionism daily contribute to Jewish hatred with its consequences. The last example of an antisemitic barbarous act of a great violence against two young Jews wearing kippas in a neighbourhood in Berlin is equally intolerable and unacceptable.

However, having to arbitrate between one's security and one's religious freedom is a false debate. The German government must, like all European governments, guarantee both rights with the same rigour and intransigeance.

The security of German Jews, like the security of all Germans,, is non negotiable. To renounce one's identity and values cannot be the answer to hatred.

Judaism cannot be hidden, otherwise it would mean to accept the victory of the ennemies of democracy, Germany, freedom and brotherhood, and Jews.

The recent story of attacks against Jews remind us that if needed, the Jewish people will not give up anymore. The pride of being European and Jewish will remain intact and indisputable to say no to hatred, no to antisemitism, yes to live together, yes to freely and safely practice one's religion in Germany, as well as in the rest of Europe.

German Chancellor Angela Merkel condemned the attack. "This is absolutely a terrible incident ",she promised to ''react".

For Serge Dahan Président of B' nai B' rith Europe, the Jews of Germany and the Jews in Europe must continue to carry the Kippa and to practise their Judaism in full safety.





Pour le B'nai B'rith Europe les Juifs en Allemagne doivent continuer à porter la Kippa et à pratiquer leur judaïsme en toute sécurité.

Suite à l'agression de deux jeunes portant une kippa dans un quartier de Berlin, la communauté juive a conseillé à ses coreligionnaires de ne pas porter la kippa, dans certains quartiers à Berlin, mais également dans d'autres grandes villes.

Serge Dahan, Président du B'nai B'rith Europe, s'associe à l'appel à un rassemblement de solidarité de la Communauté Juive de Berlin qui a invité juifs et non juifs à porter une kippa ce mercredi 25 avril.

L'islamisme radical et l'anti-sionisme militant alimentent au quotidien la haine du juif avec ses conséquences. Le dernier exemple d'acte antisémite barbare d'une grande violence contre deux jeunes portant une kippa dans un quartier de Berlin est aussi intolérable qu'inacceptable.
Pour autant, devoir arbitrer aujourd'hui entre sa sécurité et la liberté d'exercice de sa religion est un faux débat. Le gouvernement allemand, comme tous les gouvernements européens, doivent garantir l'une comme l'autre avec la même rigueur et intransigeance.
La sécurité des Allemands juifs, comme celle de tous les Allemands, n'est pas négociable. Renoncer à son identité et à ses valeurs ne peut pas être la réponse à la haine.

Le judaïsme ne peut pas être caché, ce serait autrement accepter la victoire des ennemis de la démocratie, de l'Allemagne, des valeurs de liberté et de fraternité et des juifs.

L'histoire récente des attaques contre les juifs nous rappelle si besoin était, le peuple juif ne baissera plus jamais la tête. La fierté d'être Européen et d'être juif restera intacte et indiscutable pour dire non à la haine, non à l'antisémitisme, oui au vivre ensemble, oui à la liberté d'exercer librement et en toute sécurité sa religion en Allemagne, comme dans le reste de l'Europe.

La chancelière allemande Angela Merkel avait vivement dénoncé cet « incident terrible » et promis de « réagir ». « Nous sommes confrontés à de l'antisémitisme parmi les Allemands et aussi parmi les gens provenant du monde arabophone », avait-elle ajouté.

Pour Serge Dahan Président du B'nai B'rith Europe, les juifs de d'Allemagne et les juifs en Europe doivent continuer à porter la Kippa et à pratiquer leur judaïsme en toute sécurité.
bbeserge
Serge Dahan Président du B'nai B'rith Europe a pris part à la lecture publique des noms des hommes, femmes, enfants juifs déportés de France du convoi N°71 lors de la Cérémonie Officielle de Yom HaShoah


Mercredi 11 Avril 2018 à Paris
La commémoration de Yom HaShoah a été mise en place par l'État d'Israël en mémoire des victimes de la Shoah et des héros de la Résistance juive pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le jour de Yom HaShoah est la date retenue pour une lecture publique ininterrompue des 76.000 noms inscrits sur le Mur des Noms au Mémorial de la Shoah à Paris.

Serge Dahan Président du B'nai B'rith Europe a été invité à participer à cette lecture des noms des victimes de la Shoah du convoi 71 pour ne jamais oublier le nom de chaque homme, femme, enfant déporté qui font partie de notre mémoire.

« Sans le camelot et ses pareils en méchanceté, ses innombrables pareils d'Allemagne et d'ailleurs, il n'y aurait pas eu les chambres à gaz, les chambres allemandes de mort qu'une aimable inscription dénommait salles de douches, les chambres allemandes dont les corps morts ou en agonie étaient ensuite poussés dans les fours allemands par des congénères encore vivants, à leur tour bientôt gazés, et parfois même, pour le plaisir, allégrement lancés dans les fours allemands par les blonds athlètes bottés, chers aux haïsseurs de juifs.

Sans le camelot et ses pareils en méchanceté, ses innombrables pareils d'Allemagne et d'ailleurs, il n'y aurait pas eu, chemins des libérations, les longues cheminées des fours crématoires, cheminées allemandes d'où sans trêve sortaient, avec les jaunes et rouges chevelures des flammes allemandes, les fumées de mon peuple sacrifié, noirs panaches vers le ciel s'élevant, avec leur puanteur que Dieu n'a pas sentie, funèbre encens d'un grand peuple, le plus fidèle, le plus souffrant, le plus tué et le plus haï, et c'est une gloire et une élection d'être ainsi haï par les méchants et par les vils... ».

O vous, frères humains d'Albert Cohen





President of B'nai B'rith Europe Serge Dahan took part in the public reading of the names of Jewish men, women and children, who were deported from France in the 71st Convoy, during the official ceremony of Yom HaShoah.

Wednesday, the 11th of April 2018, Paris

The Yom HaShoah commemoration was implemented by the State of Israel in memory of the Shoah victims and the heroes of the Jewish resistance during the Second World War.

Yom HaShoah is the chosen date for the public and continuous reading of the 76,000 engraved names on the Wall of Names at the Shoah Memorial in Paris.

President of B'nai B'rith Europe Serge Dahan was invited to participate at the reading of the victims' names of the 71st Convoy, to never forget the names of each man, woman and child deported, which are part of our duty of remembrance.

"Without the hawker and his like in wickedness, his innumerable peers from Germany and elsewhere, there would not have been gas chambers, German death chambers that an amiable inscription called rooms of showers, the German chambers whose dead bodies or in agony were then pushed into German ovens by congeners still alive, soon in turn gassed, and sometimes even, for pleasure, blithely thrown in the German ovens by blond booted athletes, dear to the haters of Jews.

Without the hawker and his like in wickedness, his innumerable peers from Germany and elsewhere, there would not have been, liberation ways, the long chimneys of the crematoria, German chimneys from where without truce came out, with the yellows and red-haired German flames, the fumes of my sacrificed people, black plumes rising to the sky, with their stench that God did not smell, funeral incense of a great people, the most faithful, the most suffering, the most killed and the most hated, and it is a glory and a praise to be so hated by the wicked and by the vile"

O Humans, My Brothers

Albert Cohen
knollcrif
White March in Paris to pay tribute to Mireille Knoll, The Lodges of B'nai B'rith France are mobilized

B'nai B'rith is in mourning

Mrs Mireille Knoll zl, 85-years-old, survivor of the Vel' d'Hiv Roundup, was murdered in atrocious circumstances then burned in her apartment in the 11th district of Paris because she was Jewish on March 23rd almost one year to the day after the murder of Sarah Halimi zl.

Mrs Mireille Knoll zl was the mother of a fellow brother of B'nai B'rith.

Serge Dahan, President of B'nai B'rith Europe and all the members of B'nai B'rith address their most sincere condolences to Mrs Mireille Knoll's children, grandchildren and to her entire family, and assure them in these terrible moments of their warm friendship and fraternal support.

Serge Dahan, President of B'nai B'rith Europe is horrified by this barbaric murder and invites all the members of B'nai B'rith movement to take part in the "WHITE MARCH" organized on Wednesday March 28th at 18h30, Place de la Nation in Paris to state "that is enough".

In these days before Pessach, the Executive Committee of B'nai B'rith Europe, asks all the members of the organization to light a candle this upcoming Friday, March 30th to pay tribute to Mrs Mireille Knoll zl.



Marche blanche à Paris pour rendre hommage à Mireille Knoll, Les Loges du B'nai B'rith France mobilisées
Le B'nai B'rith est en deuil

Presque un an jour pour jour après le meurtre de Sarah Halimi zl, Madame Mireille Knoll zl, 85 ans rescapée de la rafle du Vel d'Hiv, a été assassinée, parce que juive, le 23 mars dernier dans d'atroces circonstances puis brulée dans son appartement du XIe arrondissement de Paris.

Madame Mireille Knoll zl était la mère d'un frère du B'nai B'rith.

Serge Dahan, Président du B'nai B'rith Europe et l'ensemble des membres du B'nai B'rith adressent à ses enfants, petits-enfants et à toute sa famille leurs plus sincères condoléances, les assurent dans ces terribles moments de leur chaleureuse amitié et de leur soutien fraternel.

Serge Dahan, Président du B'nai B'rith Europe, horrifié par ce meurtre atroce, appelle tous les membres du mouvement B'nai B'rith à participer à la « MARCHE BLANCHE » organisée le Mercredi 28 Mars à 18h30 Place de la Nation à Paris pour dire « ça suffit ».

En cette veille de Pessah, le Comité Exécutif du B'nai B'rith Europe, demande à tous les membres de l'organisation d'allumer une bougie ce vendredi 30 mars en hommage à Madame Mireille Knoll zl.
image007

B'nai B'rith Europe co-organised a conference in the European Parliament for the International Women's Day.

B’nai B’rith Europe co-organised with the European Jewish Community Center a conference entitled "Double-glass ceiling ? Experiences of Christian, Jewish, Muslim & Buddhist Women. Challenges facing women in patriarchal and secular societies" at the European Parliament in honor of the International Women’s Day, on the 8th of March 2018.

After the introduction of the theme by Members of the European Parliament Wajid Khan (S&D) and Roberta Metsola (EPP), Director of B’nai B’rith Europe emphasized the importance of equity in the workplace, which puts in place optimal conditions for workers to fully contribute to the success of the company they work for and establishes bridges between communities (speech attached).

The dialogue between the different speakers was moderated by Alfiaz Vaiya, European Parliament’s coordinator for the anti-racism and diversity intergroup (ARDI), who successively gave the floor to Yael Leibovitz, secular Israeli, Chain Zisman, Israeli Jewish observant, Manel Mselmi, reporter for the blog Ecofeminism and Ines Wouters, co-founder of Bodhicharya and specialised lawyer in religious discriminations. The speakers expressed their perspectives as woman of different faiths.

The conference allowed to illustrate the opportunity gaps between secular and religious women with concrete examples, underlined the communication challenge between people from different cultural backgrounds and highlighted what needs to be done to end discriminations in the workplace. Member of the European Parliament Wajid Khan reminded that women’s rights must be protected, "not only today, but also every single day of the year".



Le B’nai B’rith Europe a co-organisé une conférence au Parlement Européen en l’honneur de la journée Internationale de la femme.

Le B’nai B’rith Europe a co-organisé avec European Jewish Community Center une conférence intitulée "Double plafond de verre, les défis auxquels les femmes juives, chrétiennes, musulmanes et bouddhistes font face dans une société patriarcale et laïque" au Parlement Européen à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme le 8 mars 2018.

Après l’introduction du thème de la conférence par les membres du Parlement Européen Wajid Khan (S&D) et Roberta Metsola (PPE), la directrice du B’nai B’rith Europe a insisté sur l’importance de l’équité dans le monde du travail qui permet à une personne de contribuer entièrement à la société dans laquelle elle travaille et de créer des ponts entre les communautés (discours en pièce jointe en anglais).

Le dialogue entre les différentes intervenantes a été animé par le coordinateur de l’intergroupe anti-racisme et diversité du Parlement Européen (ARDI), Alfiaz Vaiya qui a successivement donné la parole à Yael Leibovitz, israélienne laïque, Chani Zisman, juive israélienne pratiquante, Manel Mselmi, reportrice pour le blog Ecofeminism et Inès Wouters, co-fondatrice de Bodhicharya et avocate spécialisée dans les discriminations religieuses. Les intervenantes ont pu exprimer leurs points de vue en tant que femmes appartenant à des confessions différentes.

La conférence a permis de démontrer avec des cas concrets les écarts d’opportunités entre les femmes laïques et religieuses, a souligné les challenges de communication entre les personnes issues de milieux culturels différents et a souligné le chemin qui reste à parcourir pour réduire à néant les discriminations dans le monde du travail. Wajid Khan, membre du parlement européen a ainsi pu rappeler que les droits des femmes doivent être protégés "non seulement en ce jour, mais aussi chaque jour de l’année".

image003 3
President of B'nai B'rith Europe Serge Dahan, Permanent Representative of B'nai B'rith International to UNESCO Stephane Teicher, Director of the International Affairs Office of B'nai B'rith International in Paris Jacques Jacubert, met with His Excellency Sir SHELUKINDO, Ambassador of the United Republic of Tanzania in France.


Tuesday, 6th of March at 11 a.m. President of B'nai B'rith Europe Serge Dahan, Permanent representative of B'nai B'rith International to UNESCO Stephane Teicher and Director of the International Affairs Office of B'nai B'rith International in Paris Jacques Jacubert, were invited by His Excellency Sir SHELUKINDO, Ambassador of the United Republic of Tanzania in France and Permanent Delegate for Tanzania to UNESCO.

This event, organised by B'nai B'rith Office in New York, took place within the framework of meetings and dialogues between the delegation of B'nai B'rith International and diplomats, leaders of UNESCO in Paris, members of the United Nations Human Rights Council and ambassadors, who will be present during the 37th session of the Human Rights Council in Geneva.

H.E. Sir SHELUKINDO received Serge Dahan, Stephane Teicher and Jacques Jacubert to discuss in an open-minded and in a constructive way the decisions of the Executive Council of UNESCO regarding Jerusalem, the necessary actions related to the Holocaust Remembrance duty, and the fight against anti-semitism and racism.

H.E. Sir SHELUKINDO and B'nai B'rith delegation decided to futher continue these encounters.


Le Président du B'nai B'rith Europe Serge Dahan, Stéphane Teicher Représentant Permanent du B'nai B'rith International auprès de l'UNESCO et Jacques Jacubert, Directeur du Bureau des Affaires Internationales du BBI à Paris ont été reçus par S.E Monsieur SHELUKINDO, Ambassadeur de la République Unie de Tanzanie en France

Le mardi 6 mars à11h, Serge Dahan, Président du B'nai B'rith Europe, Stéphane Teicher Représentant Permanent du B'nai B'rith International auprès de l'UNESCO et Jacques Jacubert, Directeur du Bureau des Affaires Internationales du BBI à Paris ont été reçus par S.E Monsieur SHELUKINDO, Ambassadeur de la République Unie de Tanzanie en France et Délégué Permanent de Tanzanie auprès de l'Unesco

Cette réunion organisée par le Bureau du B'nai B'rith à New York s'est inscrite dans le cadre de la mission de rencontres et dialogues de la délégation du B'nai B'rith International avec des Diplomates et des Dirigeants de l'UNESCO à Paris avec de hauts responsables du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU et des Ambassadeurs qui seront présents lors de la 37ième session du Conseil des Droits de l'Homme à Genève

S.E Monsieur SHELUKINDO a reçu Serge Dahan, Stéphane Teicher et Jacques Jacubert dans un dialogue ouvert et constructif portant notamment sur les décisions du Conseil Exécutif de l'Unesco concernant Jérusalem, les actions nécessaires concernant l'éducation de la Shoah, la lutte contre l'antisémitisme et le racisme,
En conclusion S.E Monsieur SHELUKINDO et la délégation du B'nai B'rith ont proposé de poursuivre ces rencontres.
alt
President of B'nai B'rith Europe visit in Auschwitz


Serge Dahan, President of B'nai B'rith Europe and Member of the Executive Committee of CRIF (Representative Council of Jewish institutions of France) took part Sunday 4th of February in a remembrance trip organized by the CRIF.

Auschwitz-Birkenau was the largest concentration and extermination camp of Europe.

Serge Dahan was present together with Francis Kalifat, President of CRIF, to accompany many leading figures and French elected officials who took part with emotion to this trip to transmit this memory of the genocide and to become the witnesses of the witnesses and never forget.

"We all came back deeply moved; to go on the place makes it possible to realize and to become aware of our duty of transmission and education. We must never again let pass acts or anti-Semites words" declared Serge Dahan.


Visite du Président du B'nai B'rith Europe à Auschwitz

Serge Dahan, Président du B'nai B'rith Europe et membre du Comité Exécutif du CRIF a participé dimanche 4 février au voyage de mémoire à Auschwitz-Birkenau organisé par le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France.

Auschwitz-Birkenau a été le plus grand camp de concentration et d'extermination d'Europe.

Serge Dahan était présent aux côtés de Francis Kalifat, Président du CRIF, pour accompagner de nombreuses personnalités et élus français qui ont participé avec émotion à ce voyage pour transmettre cette mémoire du génocide et devenir les témoins des témoins pour ne jamais oublier.

" Nous sommes tous rentrés bouleversés, se rendre sur les lieux permet de se rendre compte et de prendre conscience de notre devoir de transmission et d'éducation. Nous ne devons plus jamais laisser passer des actes ou des paroles antisémites " a déclaré Serge Dahan.

More Articles...

Page 6 of 33

6