Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NEWS - Actualités des Loges

Par le Prof. Erich Leitenberer. Attaché de Presse.

Pour marquer l'amitié entre Chrétiens et Juifs, « La Menorah pour accomplissements humanitaires exceptionnels » a été présentée à l'Archevêque de Vienne.

CARDINAL SCHONBORN OCT.13

Vienne, le 23 octobre 2013. Mardi soir, le Palais de l'Evêque de Vienne a été le théâtre de la remise de la « Menorah pour accomplissements humanitaires exceptionnels » du B'nai B'rith Europe au Cardinal Christoph Schönborn, très ému de recevoir cet honneur d'une organisation juive. « Il y a bien des choses identiques que nous voulons », déclara-t-il, « tel que le respect de la liberté et le respect de la croyance religieuse de chaque personne ». Dans ce contexte, il ajouta que les discussions concernant la circoncision le rendaient très perplexe étant donné qu'il s'agissait d'une affaire de liberté religieuse qui était de ce fait un des piliers de tout état démocratique. Il y a également bien des choses que les Chrétiens et les Juifs ne souhaitent pas » insista-t-il. « Nous ne voulons pas voir la résurgence de l'antisémitisme, nous ne voulons pas voir du mépris envers les personnes, nous ne voulons pas voir s'étaler la violence et l'intolérance, et nous ne voulons pas voir une répétition de ce qui arriva le 9 novembre 1938 quand les synagogues brûlaient à Vienne. » Ses liens avec la communauté juive font partie de l'histoire de sa famille a-t-il expliqué. Sa mère a élevé tous ses enfants avec « un grand amour du Judaïsme et d'Israël ». C'est pourquoi il veut poursuivre le travail entrepris par son prédécesseur le Cardinal Franz König de construire des ponts entre les deux religions ; En conclusion, l'Archevêque de Vienne a rappelé les paroles du Prophète Isaiah : « De Sion vient la loi » (Isa.2.3). Dans les Dix Commandements la Menorah éclaire la route pour tous les peuples.
 

Victor Wagner, Président du B'nai B'rith d'Autriche, a mis en évidence que les juifs religieux et les chrétiens ont bien des choses en commun, en particulier la volonté de prendre la religion au sérieux. Il a remercié le Cardinal Schönborn pour sa déclaration claire concernant le débat sur la circoncision. Sans la circoncision comme « le signe de l'union avec Dieu », la vie juive en Diaspora ne serait pas possible, déclara Victor Wagner. Il insista également sur le fait que derrière cette polémique d'antisionisme était cachés les anciens préjudices antisémites – raison de plus pour que les juifs soit reconnaissants de l'amitié que leur portait l'Archevêque. Le Grand Rabbin Paul Chaim Eisenberg s'est référé à la devise du cardinal : « Vos autem dixi amicos » (Je vous ai tant appelé des amis).

Ralph Hofmann, Président du B'nai B'rith Europe, a rappelé à quel point, en tant que juif à Frankfort, il avait été perturbé et choqué par le débat sur la circoncision en Allemagne. Il ne s'était jamais imaginé que des années après la Shoah il pourrait y avoir un tel niveau d'antisémitisme. Il est essentiel que les juifs et les chrétiens luttent ensemble contre de telles tendances.

De nombreuses personnalités de la vie publique ont participé à cette remise festive de la « Menorah pour accomplissements humanitaires exceptionnels ». Parmi ceux-ci l'Ambassadeur d'Israël sortant Aviv Shir-On, l'Ambassadeur d'Allemagne Detlev Rünger et l'Archevêque Helmut Krätzl. Le quatuor Roman Grinberg assura l'intermède musical.