Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NEWS - Actualités des Loges

Rapport de José Iacobescu. 12 octobre 2011.

La commémoration de la Journée de la Shoah en Roumanie a eu lieu le 11 octobre 2011 au mémorial de l'Holocauste au centre de Bucarest en présence de nombreux notables locaux et internationaux.

En 2003, après des années d'oscillations, d'indécision et de déclarations controversées, les autorités roumaines ont établi la Commission Internationale Elie Wiesel pour l'Etude de l'Holocauste en Roumanie. Leur rapport final sur ce dossier sensible de l'histoire de Roumanie pendant la guerre et les recommandations pour l'avenir ont toutes été approuvées en novembre 2004. Il en a résulté que la Roumanie est devenue membre à part entière du Task Force pour la Coopération Internationale sur l'Education de l'Holocauste, la Mémoire et la Recherche en décembre 2004 à la seconde réunion plénière annuelle tenue sous la présidence de l'Italie à Trieste.

Le Mémorial de l'Holocauste Roumain, conçu par Peter Jacobi, a été inauguré à Bucarest le 8 octobre 2009. Reconnaissant l'importance de la lutte contre l'antisémitisme sous toutes ses formes, la Roumanie a exprimé son empressement à jouer un rôle régional essentiel pour la sensibilisation sur le regain de l'antisémitisme en Europe. A ce titre, la Roumanie a participé activement à l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE). Des conférences sur la lutte contre l'antisémitisme organisées à Vienne (2003), Berlin (2004), Cordoba (2005) et Bucarest (2007) soutenant l'inclusion contre la discrimination et la promotion du respect mutuel et la compréhension ont été notés comme priorités sur l'agenda de l'OSCE.

Parmi les orateurs à la cérémonie de cette année l'on pouvait compter les ambassadeurs d'Israël, des Etats-Unis, d'Allemagne, de France et de la République Tchèque. Des gerbes ont été déposées au Mémorial par le Président de la Roumanie, par divers ministres, par le B'nai B'rith et par la Fédération des Communautés Juives.

bbenl201111-10Lors d'une autre cérémonie solennelle au parlement Roumain, parmi d'autres orateurs il y avait Roberta Anastase, Présidente de la Chambre des Députés de Roumanie, Aurel Vainer, Président de la Fédération des Communautés Juives de Roumanie, Alexandru Florian, Directeur Général de l'Institut Elie Wiesel, Liviu Beris, Président de l'Association des Victimes Juives Roumaines de l'Holocauste. La cérémonie s'est achevée par une minute de silence dédiée à la mémoire de plus de 300.000 juifs roumains et ukrainiens assassinés en Roumanie et Transnistrie.

Au cours de cette cérémonie solennelle qui a eu lieu au Parlement Roumain et dédié à cette commémoration, la Chambre des Députés a adopté une déclaration qui, parmi d'autres, réitère la décision d'agir de façon unie et constante, selon les moyens de la vie parlementaire, pour que de telles tragédies ne se reproduisent plus, plus jamais et nulle part.

Les députés Roumains réitèrent leur engagement pour continuer à soutenir, par des moyens législatifs et institutionnels, les actions contre toute manifestation d'antisémitisme et de xénophobie, d'intolérance et de discrimination raciale.