Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NEWS - Actualités des Loges

Ralph Hofmann installe la Loge mixte Evi & Sigi Feigel

Le dimanche 8 décembre 2013 la première Loge mixte du B'nai B'rith dans la ville de Zürich a été installée. La nouvelle Loge a été nommée en l'honneur de Evi et Zigi Feigel, couple connu pour leurs réalisations dans les activités juives et politiques également reconnues hors de Suisse.

Le Président du B'nai B'rith Europe, Frère Ralph Hofmann a dirigé la cérémonie d'installation. Les 33 membres fondateurs et de nombreux invités comprenant des membres de l'ancienne loge existante, l'AKL, ont assisté à l'événement. La soeur de Evi Feigel, Ursula Richter et son époux Albert ont été installés au titre de membres d'honneur.

EVI ZURICH INSTALLATION

Lors de son intervention, la première Présidente de la Loge, Madeleine de Beer, a clairement cité qu'il était temps que la décision soit prise de fonder cette Loge. C'était la conséquence logique à la décision de l'AKL de refuser que des femmes soient admises , et ce 40 ans après que les femmes aient obtenu le droit de vote en Suisse. Le but de la Loge Evi & Sigi Feigel est la modernité et l'ouverture dans le cadre du B'nai B'rith, et qu'elle soit intéressante pour les membres qui veulent être actifs et impliqués dans la philosophie de la Loge.

Après les divers messages d'introduction accompagnés des cadeaux symboliques parmi lesquels le marteau en bois et argent, le Bureau de la Loge a donné les détails des activités planifiées pour les prochains 12 mois.

L'ambiance de la soirée qui suivit était amicale et détendue. Les Présidents de Loge venus d'autres pays germanophones, Ralph Hofmann et son épouse Simone, Herbert Rubinstein, Alexander Mandelbaum, Miguel Freund ainsi que d'autres invités de Genève et Bâle, tous nos partisans enthousiastes, ont également eu l'occasion de dire quelques mots. De la musique au piano et des chansons ont mis vie à la soirée qui a même eu un Gâteau d'Installation comme dessert.

Le lancement de la Loge Evi & Sigi Feigel a montré que les membres fondateurs sont très impliqués. La soirée a déjà soulevé l'intérêt de nouveaux membres potentiels.
La Frankfurt Schönstädt Loge Fête ses 125 ans

Au cours du Dîner de Gala qui a eu lieu à Frankfort le dimanche 1er décembre 2013, les membres de la Loge Frankfurt Schönstädt et les nombreuses personnalités invitées, se sont penchés sur l'histoire illustre du B'nai B'rith à tant à Frankfort qu'en Allemagne.

Le B'nai B'rith a été fondé à New York en 1843 par des immigrants allemands, mais c'est seulement en 1882 que la première Loge a été créée à Berlin en Allemagne. Six ans plus tard, en 1888, une Loge B'nai B'rith a été ouverte à Frankfort, la 20e Loge à ouvrir en Allemagne, et dont le Président était Charles Hallgarten. Les fondateurs avaient pour objectif que la Loge soit un centre de vie spirituelle pour ses membres, qu'elle s'occupe de leur bienêtre et qu'elle s'attelle à renforcer la communauté juive. Aujourd'hui, ces objectifs sont toujours en vigueur dans la Loge de Frankfort.

FRANKFURT LODGE


La Loge est devenue de plus en plus importante et de nombreuses personnalités de haut niveau ont été initiées. Une commission pour la lutte contre l'antisémitisme (déjà un problème croissant en 1890) a été créée pour défendre les intérêts de juifs persécutés en Russie et en Roumanie, et est devenu la base de la Centrale d'œuvres de Charité en Allemagne d'aujourd'hui.

Lire la suite...

Bratislava,Slovakie, le 2 décembre 2013

Par Eva Salnerova, Présidente B'nai B'rith Tolerancia,Bratislava
Le 2 décembre 2013, la Loge Tolerancia du B'nai B'rith à Bratislava a accueilli le projet « Les Ponts de la Tolérance » (MOSTY TOLERANCIE). L'événement a eu lieu dans le bâtiment historique du Palais Pisztory qui, dans le passé, avait été confisqué par le gouvernement communiste pour y établir le Musée Lénine. Parmi les invités se trouvait la Première Vice-Présidente du B'nai B'rith Europe, Erika van Gelder. La première rencontre était une discussion intitulée « Les Ponts de la Tolérance contre l'Antisémitisme ». Les invités étaient des personnalités éminentes des milieux politiques et culturels slovaques : Frantisek Sebej, membre du Parlement et dirigeant du Comité des Affaires Etrangères, Slovak State, historien spécialisé dans la période de guerre de l'Etat Slovaque, Ivan Kamenec, analyste politique et Directeur de l'Institut des Affaires Publiques, et Grigorij Meseznikov. Le débat a été modéré par Luba Lesna, écrivaine et journaliste, membre de la Loge Tolerancia du B'nai B'rith.

                  SEBEJ             KAMENEC     
                                Frantisek Sebej                                       Ivan Kamenec

La discussion s'est orientée sur le nombre croissant d'incidents antisémitiques en Europe, ses manifestations, ses causes et conséquences. Ivan Kamenec a cité des parties de la législation et des citations pendant la Shoah en Slovaquie et dressa les parallèles avec la situation dans le pays aujourd'hui. Grigorij Meseznikov a présenté les résultats d'un sondage traitant des attitudes envers les juifs, appuyant sur le fait que la haine et l'intolérance envers le peuple juif a une tendance à croître dans tous les pays de l'Union Européenne. Frantisek Sebej a mis en évidence le fait que l'intolérance envers les juifs est souvent caché derrière des sentiments anti-israéliens.

Au cours de la soirée, un pièce a été présentée, écrite par Luba Lesna, membre du B'nai B'rith, basée sur l'histoire de la nièce de Mahler, Alma Rose qui avait été prisonnière au camp de concentration d'Auschwitz . La représentation a été suivie par des exposés de deux experts de haut niveau, Jan Vyhnanek et Adrian Rajter. Jan Vyhnanek a présenté des photos et des histoires sur la vie musicale juive à Bratislava et Adrian Rajter, musicien et fils d'un musicien slovaque célèbre a évoqué les travaux et la vie de son père et de ses contemporains juifs.

Le publique comptait de nombreuses personnalités de la vie sociale et culturelle de Bratislava. Tous ont montré un grand intérêt et ont pris une part active dans l'événement.

Nous voudrions remercier le B'nai B'rith Europe, et spécialement Erika van Gelder, pour avoir initié ce projet. Nous voudrions également exprimer nos remerciements à nos sponsors, la Loge Hilleel d'Amsterdam et la Loge de Copenhague.
SUISSE

HENRY DUNANT - GENEVE

Soirée B'nai B'rith de Souccoth 2013 :

Deux hommes, deux destins, un idéal
« L'homme à travers la cause »
Article écrit par Michel Beneviste

Le 24 septembre dernier, plus d'une centaine de personnes ont assisté à notre traditionnel le soirée de Souccoth, devenue depuis 2007 « une soirée hommage » de la Loge Henry Dunant du B'nai B'rith Genève.

S'intégrant dans le 65e anniversaire de l'Etat d'Israël, cette soirée était consacrée aux destins parallèles de deux grands hommes qui ont façonné l'avenir d'Israël : le Baron Edmond James de Rothschild et David Ben Gourion. Préparée et animée par notre Fr. David Nahmany et avec la participation de Mme Elizabeth Antébi, historienne et auteure, elle nous a permis de réaliser comment ces deux grands homme, avec un même idéal, ont réalisé l'un sa mission l'autre son rêve.

bbe131107C

Lire la suite...

Par le Prof. Erich Leitenberer. Attaché de Presse.

Pour marquer l'amitié entre Chrétiens et Juifs, « La Menorah pour accomplissements humanitaires exceptionnels » a été présentée à l'Archevêque de Vienne.

CARDINAL SCHONBORN OCT.13

Vienne, le 23 octobre 2013. Mardi soir, le Palais de l'Evêque de Vienne a été le théâtre de la remise de la « Menorah pour accomplissements humanitaires exceptionnels » du B'nai B'rith Europe au Cardinal Christoph Schönborn, très ému de recevoir cet honneur d'une organisation juive. « Il y a bien des choses identiques que nous voulons », déclara-t-il, « tel que le respect de la liberté et le respect de la croyance religieuse de chaque personne ». Dans ce contexte, il ajouta que les discussions concernant la circoncision le rendaient très perplexe étant donné qu'il s'agissait d'une affaire de liberté religieuse qui était de ce fait un des piliers de tout état démocratique. Il y a également bien des choses que les Chrétiens et les Juifs ne souhaitent pas » insista-t-il. « Nous ne voulons pas voir la résurgence de l'antisémitisme, nous ne voulons pas voir du mépris envers les personnes, nous ne voulons pas voir s'étaler la violence et l'intolérance, et nous ne voulons pas voir une répétition de ce qui arriva le 9 novembre 1938 quand les synagogues brûlaient à Vienne. » Ses liens avec la communauté juive font partie de l'histoire de sa famille a-t-il expliqué. Sa mère a élevé tous ses enfants avec « un grand amour du Judaïsme et d'Israël ». C'est pourquoi il veut poursuivre le travail entrepris par son prédécesseur le Cardinal Franz König de construire des ponts entre les deux religions ; En conclusion, l'Archevêque de Vienne a rappelé les paroles du Prophète Isaiah : « De Sion vient la loi » (Isa.2.3). Dans les Dix Commandements la Menorah éclaire la route pour tous les peuples.
 

Lire la suite...

Pour participer et s'inscrire à Kesher :
http://www.kesherday.org  -  https://www.facebook.com/KesherDay

Kesher

Plus d'articles...

Page 11 sur 21

11