Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NEWS - Actualités du B'nai B'rith

Par Erika Van Gelder, 1ère vice-présidente du BBE.
(Traduit par Gilberte Jacaret)
 
Chères Soeurs et chers Frères,
 
Je suis sûre que vous savez tous que notre frère, ami et mentor Ralph Weill nous a quittés. Sa sagesse, ses conseils et son dévouement nous manqueront à nous tous. Le Frère Weill a mis au point le programme culturel « Makor » pour le BBE. Il espérait ainsi renforcer l'identité juive en Europe Centrale et de l'Est.


 

Il y a quelques semaines, notre Président Ralph Hofmann m'a demandé si je pouvais me charger du programme Makor puisque je suis déjà très engagée en Europe Centrale et de l'Est. J'ai accepté et je me sens honorée d'être chargée de cette tâche importante.

Ce nouveau projet culturel se donne plusieurs buts :

  • Il met l'accent sur le rôle social actif que notre organisation à but non-lucratif remplit dans une société fermée. Selon la politique sociale et la division du développement des Nations Unies, les organisations à but non lucratif, les ONG, les citoyens ordinaires  ont besoin de travailler ensemble pour s'intégrer socialement. Pour cela, ils doivent créer une sensibilité interculturelle, promouvoir la compréhension nécessaire entre les divers groupes ethniques et les Etats nations. Et cette compréhension doit dépasser les frontières, les genres et les affiliations religieuses.

  • Il lutte contre l'antisémitisme et toute forme de discrimination par l'éducation. Il présente « l'étranger parmi nous » en faisant valoir les résultats qu'il a obtenus. C'est un outil éducatif gratuit qui montre l'apport des contributions juives à la culture locale.

  • Il s'adresse à toute la population, adultes et enfants.

  • Il permet aux Loges locales de s'ouvrir et de discuter avec les représentants du gouvernement et d'autres ONG, juives et non-juives.

  • Il renforce l'identité juive.

  • Il fait connaître le BB.

Ce projet, appelé « Des Ponts de Tolérance » est dédié à la mémoire de notre Frère Ralph Weill.

DES PONTS DE TOLERANCE : Proposition pour un projet culturel juif multinational destiné à l'Europe Centrale et de l'Est.

Coordinatrice: Erika van Gelder, B'nai B'rith Europe.

But:

La présence juive  sur notre continent a traversé de longues périodes troublées. Elle a connu des périodes de tolérance et des périodes d'extrême discrimination. Quelques fussent les circonstances et les lieux géographiques, la présence juive a marqué le monde judéo-chrétien d'une façon incommensurable.

Nous nous proposons de créer une plateforme éducative et culturelle à travers laquelle nous présenterions la contribution juive aux divers aspects de la vie culturelle de chaque pays participant.

Groupe ciblé :

Nous invitons tout le public, adultes et enfants, à des événements culturels sur divers sujets touchant la littérature, les beaux arts, la musique, le cinéma et le théâtre, etc.

Motivation :

Nous vivons dans une société multiculturelle où les citoyens européens venant de différents milieux, histoires et mentalités créent notre Héritage Européen Culturel. La culture, la philosophie et les traditions juives font partie de cet héritage.

Nous croyons que le meilleur outil pour combattre les préjudices, la discrimination, le racisme et l'antisémitisme est l'éducation. La connaissance de la culture de votre voisin engendrera la compréhension et le respect mutuel. Cela créerait des Ponts de Tolérance.

Lignes directrices générales :

Ce projet est destiné aux Loges du B'nai B'rith de l'Europe Centrale et de l'Est. Il nécessitera environ six mois de préparation. Il devrait être opérationnel avant Pessah 2013 et les demandes de dons divers devraient être envoyées vers le mois de mai 2013. Nous commencerons avec trois des cinq pays participants et nous proposerons deux à trois événements par an, que ce soit pour les adultes ou pour les enfants. Ces événements seront gratuits et ouverts à tous.

La préparation :

1- Chaîne de communication :

  • un coordinateur général avec un contact par pays formeront l'équipe de la direction.

  • chaque pays aura une équipe créative, un trésorier, une équipe de Public Relations et une équipe pour réunir des fonds.

  • dans chaque pays, le contact et les dirigeants des quatre équipes formeront le groupe directeur local.

  • L'équipe créative sera dotée d'experts de chaque champ culturel : la musique, les beaux arts, le cinéma et le théâtre. Chacun sera responsable de la forme et du contenu de chaque événement spécifique. La forme et le contenu seront très souples dans la mesure où ils reflètent la contribution juive à la culture de ce pays. Le sujet des programmes changera chaque année : nous pouvons décider de choisir la musique pour la première année, la peinture pour la seconde etc. Les dates des événements ne seront pas les mêmes pour tous les pays. De cette façon, les gens auront la possibilité d'assister aux manifestations présentées aux autres.

  • Le trésorier, secondé par l'équipe créative, établit le budget et est responsable de la supervision de l'aspect financier de chaque événement. Chaque Loge qui participe ouvrira un compte séparé BB pour le projet.

  • Les tâches de l'équipe des Public Relations comprendra : la communication avec des représentants du gouvernement et des institutions, des municipalités, la presse, d'autres organisations juives et non-juives, des ONG. Ils font partie des équipes de direction locales puisqu'ils doivent être informés de chaque facette des préparatifs.

  • L'équipe de collection des fonds a la responsabilité de lever des fonds localement. Aussi, avec le coordinateur, plusieurs demandes seront soumises pour des dons internationaux tels que : le Fonds Humanitaire Juif Hollandais. Ils donnent des fonds pour des projets qui vont promouvoir la Culture Juive et le respect mutuel en Europe Centrale et de l'Est. L'EACEA (Education, Audiovisuel et Agence Exécutive de la Culture). Cette agence est responsable de la direction des programmes dans les champs de l'éducation, de la culture, de la jeunesse, de la citoyenneté et de l'audiovisuel pour l'Union Européenne. L'une des principales questions posées pour toute demande de don est : qui sont les co-sponsors. Il est donc essentiel que les institutions locales, les fondations, les personnes privées soient impliquées et deviennent des sponsors.

Quand le projet sera suffisamment développé, aura une forme, un contenu et un budget, la demande de dons sera émise par des professionnels par l'intermédiaire de notre bureau à Bruxelles.

 Je vous remercie de votre attention. J'espère que vous voudrez tous nous aider en sponsorisant cet important projet.