Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NEWS - Actualités du B'nai B'rith

BUCAREST, ROUMANIE- 20-22 OCTOBRE 2013
Par Erika Van Gelder

Le projet « Les Ponts de la Tolérance » a été très bien accueilli par le publique roumain (des juifs mais plus important encore, de nombreux non-juifs), par le gouvernement, le Parlement Roumain, la presse et la chaine de Télévision Nationale. Tout ceci n'aurait pas été possible sans notre frère, collègue et ami, José Iacobescu, Président de la Loge Forumul Dr. Moses Rosen à Bucarest. Ses nombreux contacts ont permis d'ouvrir les portes du Parlement, du Ministère de la Culture, de l'Institut de la Culture Roumaine, du Maire de la ville de Bucarest, du Directeur Général de l'Athenaeum Roumain et bien d'autres encore, trop nombreux pour les citer. Tous étaient co-sponsors du projet. Je me dois d'également mentionner les deux organisations juives, la Fédération des Communautés Juives, Roumanie et l'Institut « Elie Wiesel » pour l'Étude de la Shoah en Roumanie qui ont pris en charge la responsabilité d'organiser et de sponsoriser un atelier chacun.

LA CÉRÉMONIE D'OUVERTURE

L'ouverture à l'Athéneum Roumain était stupéfiant. Si vous voulez en faire un tour virtuel suivez le lien : http://tour.fge.org/ro. La salle est prévue pour 800 personnes, elle était totalement remplie. Après les discours par José Iacobescu, le Président de la Chambre des Députés du Parlement Roumain, Valeriu Zgonea et moi-même, a eu lieu un spectacle de plus d'une heure de l'Orchestre Symphonique des Docteurs Roumains et le Chœur de la Symphonie Roumaine. Après le concert, du champagne et des hors d'œuvres
ont été servis pour 800 personnes. La télévision était également présente et a fait des interviews. La réalisation d'un événement aussi grandiose a été possible grâce au sponsoring du Parlement Roumain, l'Orchestre Philharmonique George Enescu, l'Institut de la Culture Roumaine (parmi d'autres).  

valeriu-zgonea-bucharest-oct-13
Valeriu Zgonea

Un DVD a été réalisé sur tout l'événement que vous pouvez visionner ci-dessous.
 

 


LE 21 OCTOBRE - 1ière SEANCE DE TRAVAIL : DISCRIMINATION ET ANTISÉMITISME, STÉRÉOTYPES ET PRÉJUDICES

Les ateliers ont débuté le lendemain dans la très belle salle « Nicolae Balcescu » au Parlement Roumain. Il était organisé par l'Institut « Elie Wiesel ». Des représentants du groupe minoritaire des Roms ont également participé étant l'un des groupes ethniques les plus marginalisés d'Europe. Parmi les sujets débattus on peut citer les discours antisémites dans l'extrême droite Roumaine, l'antisémitisme sur le web, la migration et la discrimination dans le contexte de l'Union Européenne, où finit la liberté d'expression et où commence le discours de la haine, parmi d'autres. Approximativement 60 personnes ont participé.

Pendant la soirée, il y a eu un concert de Jazz et Blues au théâtre Arcub dont tous les artistes étaient soit juifs soit Rom. A nouveau la salle était entièrement remplie avec 250 personnes. Cet événement a été réalisé avec le soutien du Conseil Général de la Municipalité de Bucarest et la Marie de Bucarest.

LE 22 OCTOBRE - 2EME SEANCE DE TRAVAIL : LA CONTRIBUTION JUIVE AU DÉVELOPPEMENT DE LA ROUMANIE

Cet atelier s'est également tenu au Parlement Roumain dans la salle 'Nicolae Balcescu', sous les auspices de la Fédération des Communautés Juives de Roumanie. Le programme a duré toute la journée de 9.30 à 18.30 avec 28 orateurs. 75 personnes remplissaient complètement la salle, il y avait même des participants debout. L'atelier a pris autant de temps parce que la Fédération des Communautés Juives de Roumanie a voulu faire participer des orateurs de l'Académie, de l'Industrie, du Ministère de la Défense, des spécialistes en physique et en cybernétiques, des milieux littéraires, du théâtre, du journalisme, de l'économie, de la génétique, des ingénieurs en électricité, le Rabbin et des représentants de l'Eglise Roumaine Orthodoxe, etc. bien trop nombreux. Mais cela montre l'énorme apport du Peuple Juif dans toutes les facettes du développement de la société roumaine au cours d'une cohabitation de centaines d'années.

De là tout le monde s'est rendu au théâtre des Revues Constantin Tanase pour le dernier événement, une Revue Cabaret. Plus de 400 personnes étaient présentes et cela s'est à nouveau terminé par du champagne et des petits fours pour tous.

Pour tous les sponsors principaux, José avait fait faire des Plaques d'Honneur ainsi qu'un petit cadeau d'Israël « la bénédiction de la maison », tous deux offerts à la fois par le B'nai B'rith Europe et le B'nai B'rith Bucarest.

Le fait qu'il a été possible d'organiser un événement aussi grandiose (approximativement 1600 participants sans compter tous ceux impliqués dans l'organisation), à un tel niveau et aussi bien accueilli tant par les autorités officielles que par le grand publique, montre que la société roumaine reconnaît la contribution de ces citoyens juifs dans son développement pendant des siècles, et confirme l'extraordinaire savoir-faire organisationnel de José Iacobescu.

J'ai juste eu un rêve, José l'a réalisé.

Le prochain événement a lieu à Sofia en Bulgarie le 10 novembre 2013, suivi de celui à Bratislava en Slovaquie le 2 décembre 2013.