Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NEWS - Actualités du B'nai B'rith

» Il n'y a pas de traduction disponible pour cet article.

alt
B'nai B'rith Europe is outraged by the profanation of the monument in memory of the Jews of Thessaloniki victims of the Holocaust and condemns this wretched act


A few days before the ceremonies of the International Day of the Holocaust a monument set up in memory of the Jews of Thessaloniki who were deported and exterminated in Nazi camps was profaned by activists of the neo-Nazi party Golden Dawn, Greek ultranationalist of far right political party.

This loose anti-Semitic act occurred at the time of a demonstration of the Golden Dawn far right party in which tens of thousands of racist and xenophobe activists took part.

Demonstrators profaned the memorial with graffiti where one can read the name of the Golden Dawn organization and the nationalist symbols from ancient Greece.
The same neo-Nazis activists distributed two days later anti-Semitic tracts close to the White Tower, one of the symbols of Thessaloniki located on the sea front.

The Greek city of Thessaloniki sheltered an important Jewish community until physical elimination by the Nazis of the vast majority of the members of this community.
54 000 Jews of Salonika were off-set in the death camps Nazis, nearly 98 % of the total Jewish population of Thessaloniki died during the Second World War.

The Greek Minister Evangelos Venizelos declared "It is an abhorrent act that is a brutal insult to the memory not only of the Jewish Community, but of the Greek people as a whole".

Greece is soiled by these profanations; the European Jewish community is wounded. More than ever, the mobilization and vigilance must be levelled to fight these demonstrations of anti-Semite hate and this will of memory destruction.
B'nai B'rith Europe demands from the Greek government that everything should be done as soon as possible in order to arrest and judge the authors of this odious act according to the horror of their action.

Serge Dahan, President of B'nai B'rith Europe, is outraged and condemns with anger and emotion this wretched act.




Le B'nai B'rith Europe indigné par la profanation du monument en mémoire des juifs de Thessalonique victimes de l'Holocauste condamne cet acte ignoble


Quelques jours avant les cérémonies de la Journée Internationale de l'Holocauste un monument érigé en souvenir des Juifs de Thessalonique déportés et exterminés dans des camps nazis a été profané par des activistes du parti néo-nazi Golden Dawn, parti politique ultranationaliste d'extrême droite grec.

Cet acte antisémite lâche et odieux qui heurte la mémoire des 6 millions de victimes juives de l'Holocauste s'est produit lors d'une manifestation du parti d'extrême droite Golden Dawn à laquelle des dizaines de milliers d'activistes racistes et xénophobes ont participé.

Des manifestants ont profané le mémorial par des graffitis sur lesquels on peut lire le nom de l'organisation Golden Dawn et des symboles nationalistes issus de la Grèce antique

Ces mêmes activistes néo-nazis ont distribué 2 jours plus tard des tracts antisémites près de la Tour Blanche, un des symboles de Thessalonique situé sur le front de mer

La ville grecque de Thessalonique a abrité une importante communauté Juive jusqu'à l'élimination physique par les nazis de l'immense majorité des membres de cette communauté.

54 000 juifs de Salonique furent déportés dans les camps d'extermination nazis, près de 98 % de la population juive totale de Thessalonique connut la mort durant la seconde guerre mondiale.

Le Ministre grec Evangelos Venizelos a déclaré « Ceci est un acte barbare qui touche l'histoire, non seulement de la communauté juive, mais de toute la nation grecque qui respecte et honore la mémoire des dizaines de milliers de Juifs grecs tragiquement tués dans les camps de concentration ».

La Grèce est souillée par ces profanations, la communauté juive Européenne est blessée. Plus que jamais, la mobilisation et la vigilance doivent être à la hauteur pour combattre ces manifestations de haine antisémite et cette volonté de destruction de la mémoire

Le B'nai B'rith Europe demande au gouvernement Grec que tout soit fait pour que les auteurs soient appréhendés au plus vite et jugés à la mesure de leur acte odieux

Serge Dahan, Président du B'nai Brith Europe, indigné condamne avec colère et émotion cet acte ignoble.