Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NEWS - Actualités du B'nai B'rith

» Il n'y a pas de traduction disponible pour cet article.

bbe1
B'nai B'rith organised a European gathering at the POLIN Museum in Warsaw, between Jewish community representatives and European political figures


The meeting with the B'nai B'rith Lodges and the Jewish community of Poland, jointly organised by B'nai B'rith Europe President and Polin Lodge President, was held in Warsaw, on the 14th of May, 2018. Guests included Warsaw Mayor Hanna Gronkiewicz-Waltz, Member of the Polish Parliament Marcin Swiecicki, Chairman of the Museum Marian Turski, President of B'nai B'rith Europe Serge Dahan, President of the Polin Lodge Sergiusz Kowalski, President of the Jewish community of Warsaw Anna Chipczynska, representatives of the Jewish Polish community, B'nai B'rith Poland, Denmark, Ukraine, France and Belgium, and international organisations, as well as members of the European Commission and Parliament.

This event highlighted the contribution of the Jewish community to the Polish culture, as passionately explained by Professor Dariusz Stola, Director of the POLIN Museum. "One cannot understand the history of Jews without understanding the history of this country, and one cannot understand the history of this country without the Jewish one".

Professor Bilewicz, member of B'nai B'rith Poland and Director of the Research Center on Prejudice at the Warsaw university, analysed the striking differences and common points of antisemitism in Eastern and Western Europe, based on data collected from recent years. He explained the correlation between populist movements and the expansion of a "network of hatred", linking antisemitic beliefs and islamophobia, sexism, homophobia and xenophobia.

Member of the European Parliament (EPP) Róża Thun stated that every extremist movements look alike, and that any populist and facist movement should be fought against, to safeguard democratic values.

Creating ties between Jewish and Christian communities was evoked by Father Lemański, who said "to fight against the distance, we should meet up again".

Professor Bilewicz also insisted on the impact of hate speech online among youth : in 2016, 74% of young Poles have daily read antisemitic statements online, which shows how antisemitism has become normalised.

Deputy coordinator on combating antisemitism of the European Commission Johannes Börmann, introduced the actions of the European institutions in order to support the Jewish community and the free expression of its identity. He also talked about the next meeting of the European Commission on the 22nd of May, to find new educative means to deepen the fight against discriminations. He mentioned the call for projects of the Commission related to the fight against antisemitism, which reaches an amount of 7 millions of euros.

Concrete actions have been presented, such as awareness programs and monitoring reports of OSCE, by advisor on combating anti-semitism Anna Zielinska, as well as the survey of the Fundamental Rights Agency of the European Union. This project, addressed to Jewish communities of 13 different Member states, aims to collect data regarding the perception and the reality of antisemitism. This survey is currently widely spread.

President of B'nai B'rith Europe Serge Dahan thanked the Polin Lodge and especially President Sergiusz Kowalski and Vice-President Franck Telling Saphar for the organisation of this event. Facing the rise of violence, he invited Poland and other European countries to adopt the definition of antisemitism of the International Holocaust Remembrance Alliance, endorsed by the European Parliament in a resolution on the 1st of June, 2017.

This meeting and dialogue between B'nai B'rith Europe, the Jewish community, political leaders and academics was a success. President Serge Dahan committed himself to renew these gatherings, which deal with essential matters on the life and future of Jews in Europe.

A guided tour of the museum concluded the meeting. With a program composed of permanent and temporary expositions, as well as educative and cultural activities, the POLIN museum is a place for Polish citizen of all ages and foreign visitors to better understand the Jewish contribution to Europe.

"History keeps writing itself" concluded Dariusz Stola, "the Museum will never be complete, as it is perpetually being constructed, through the visit of thousands of people, who contribute to write history by integrating the wealth of diversity".
bbe2



B'nai B'rith a organisé une réunion européenne au Musée POLIN à Varsovie, entre représentants des communautés juives et personnalités politiques européennes

La rencontre avec les Loges du B'nai B'rith et la communauté juive de Pologne, organisée conjointement par le Président du B'nai B'rith Europe et le Président de la Loge Polin, s'est tenue à Varsovie le 14 mai 2018 en présence d'Hanna Gronkiewicz-Waltz, Maire de Varsovie, Marcin Swiecicki Membre du Parlement polonais, Marian Turski, Directeur du musée, Serge Dahan, Président du B'nai B'rith Europe, Sergiusz Kowalski, Président de la loge Polin, Anna Chipczynska, Présidente de la communauté juive de Varsovie, des représentants de la communauté juive polonaise et du B'nai B'rith de Pologne, Danemark, Ukraine, France et Belgique, ainsi que des organisations internationales, des membres de la Commission européenne et du Parlement européen.

Cet évènement a mis en avant la contribution de la communauté juive à la culture polonaise, telle que l'a soulignée avec passion le Professeur Dariusz Stola, directeur du musée POLIN. "On ne peut comprendre l'histoire des juifs sans comprendre l'histoire de ce pays, et on ne peut comprendre l'histoire de ce pays sans celle des juifs".

Le Professeur Bilewicz, membre du B'nai B'rith de Pologne et directeur du Centre de recherche sur les discriminations de l'Université de Varsovie, a présenté une analyse de l'antisémitisme en Europe de l'Est et de l'Ouest, basée sur des études de plusieurs années. Il ainsi démontré la corrélation entre la présence de mouvements populistes et l'élargissement d'un "réseau de haine", reliant les croyances antisémites, mais également islamophobes, sexistes, homophobes et xénophobes.

La députée européenne Róża Thun (PPE) a rappelé que les extrêmes se côtoient, et que tout mouvement populiste et fasciste devrait être combattu dans l'optique de préserver les valeurs démocratiques.

Le rapprochement nécessaire entre les communautés juives et chrétiennes a été évoqué par le Père Lemański, qui a déclaré que "pour faire face à nos différences, nous devrions continuer à nous rencontrer".

Le Professeur Bilewicz a également insisté sur l'impact des discours haineux en ligne sur la jeunesse : en 2016, 74% de jeunes polonais ont été quotidiennement en contact avec des propos antisémites en ligne, preuve de la normalisation de l'antisémitisme.

Johannes Börmann, député coordinateur pour la lutte contre l'antisémitisme de la Commission européenne, a présenté les actions des institutions européennes dans leur objectif de soutenir la vie juive et l'expression libre de l'identité de chacun. Johannes Börmann a également abordé la réunion de la Commission européenne du 22 mai prochain, dont le but est l'élaboration d'outils éducatifs permettant d'approfondir la lutte contre les discriminations. Il a mentionné l'appel à projets récent de la commission Européenne à la hauteur de 7 millions d'euros dans le cadre de son combat contre l'antisémitisme.

Des actions concrètes ont été rappelées telles que les programmes de sensibilisation et de monitoring de l'OSCE présentés par Anna Zielinska, conseillère dans la lutte contre l'antisémitisme, ainsi que l'enquête de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union Européenne. Cette enquête, comprenant la participation des communautés juives nationales de 13 pays différents, a pour but d'assurer une collecte de données sur la perception et la réalité de l'antisémitisme. L'enquête est actuellement largement diffusée.

Serge Dahan, président du B'nai B'rith Europe, a remercié la loge POLIN et plus particulièrement son président Sergiusz Kowalski et son Vice-Président Franck Telling Saphar pour l'organisation de cet événement. Face au contexte actuel de violence, il a appelé la Pologne ainsi que les autre pays européens à adopter la définition de l'Alliance Internationale pour le Souvenir de l'Holocauste (IHRA) de l'antisémitisme, reprise par le Parlement européen dans une résolution le 1er juin 2017.

Cette rencontre et ce dialogue entre le B'nai B'rith Europe, la communauté juive et des personnalités politiques et universitaires ont été un succès. Le Président Serge Dahan s'est engagé à renouveler ces réunions, qui traitent des questions essentielles sur la vie et l'avenir des juifs en Europe.

La rencontre s'est clôturée par la visite guidée du musée. Avec son programme composé d'expositions permanentes et temporaires, des activités éducatives et culturelles, le musée POLIN permet aux citoyens polonais de tout âge et aux visiteurs étrangers de mieux comprendre la contribution des juifs à l'Europe.

"L'histoire continue", a conclu Dariusz Stola, "le musée ne sera jamais achevé, il restera en perpétuelle construction à travers la visite de ses milliers de visiteurs, qui continuent à créer l'histoire en intégrant la richesse de la diversité".