Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NEWS - Actualités des Loges et du B'nai B'rith

Ecrit par Henry L. Newton

 En 1872 un cousin de mon arrière-grand-père du côté maternel - qui s'appelai Mark Sokolosky - était membre de la Loge Vicksburg (dans le Missouri aux Etats-Unis) et reçut la Médaille d'Or du B.B. pour ses « actions héroïques et humanitaires » au cours de l'épidémie de fièvre jaune qui sévit à l'époque.

 Mon grand-père paternel et mon père étaient tous deux membres fondateurs de la Loge Maimonides à Nuremberg. Mon grand-père maternel, Wilhelm Sokolosky était membre de la Loge Montefiore à Berlin.

 Mon épouse Isle et moi-même sommes devenus membres du B'nai B'rith en 1951, et plus tard mon fils Anthony ainsi que ma fille Irène ont également été installés, en même temps que notre belle-fille et notre beau-fils et notre belle-soeur.

 Nous sommes fiers des liens que nous avons avec le B'nai B'rith qui remontent à 122 ans si pas plus. Dans un numéro du Journal du B'nai B'rith de 1979 on pouvait voir des photos de quatre générations de la famille Neuberger-Newton. Nous nous demandons si ce n'est pas un record d'appartenance à l'organisation.

 Un an après la création du B'nai B'rith à New York, Moritz Neuberger venait au monde à Nuremberg en 1844. En temps voulu, il devint membre fondateur de la prestigieuse Loge Maimonides et un grand bienfaiteur pour de nombreuses oeuvres juives.

 Son fils, Julius Neuberger, également né à Nuremberg, a rejoint la Loge de son père, et le petit-fils de Moritz, Henry et son épouse, qui vivaient au Royaume Uni, sont devenus membres de la Loge Leo Baeck en 1952.

 Aujourd'hui, la quatrième génération B'nai B'rith de notre famille, Anthony Newton est très impliqué, il l'ex Vice-Président de la Loge Leo Baeck, membre du Comité Finance et Secrétaire Général Honoraire de l'Association d'Hébergement Leo Baeck.

 Toutes nos félicitations au Frère Anthony pour son arbre généalogique B'nai B'rith. Quelqu'un peut-il battre ce record ?

L'ANNÉE DU CITOYEN EUROPÉEN

Ecrit par Erika van Gelder, Première Vice-Présidente du BBE - Coordonnatrice du projet

 
Participants : Bulgarie, Roumanie, Slovaquie
 
Un pont est construit pour élargir le monde, pour pouvoir explorer l'autre côté...
 
Sur un pont, on peut marcher dans des directions opposées et cependant nous marchons l'un vers l'autre...
 
Ce projet à buts multiples est non seulement devenu nécessaire mais devient de plus en plus urgent à chaque acte de discrimination et d'intolérance, à chaque incident antisémite et chaque manifestation de l'extrême-droite dans les rues européennes !!!
 

Lire la suite...

(Le 29 Nov.2012) - Le B’nai B’rith International et le B’nai B’rith Europe condamnent le vote du 29 novembre qui a eu lieu à l’Assemblée Générale des Nations Unies accordant le statut d’État observateur aux Palestiniens. L’effort unilatéral des palestiniens pour réévaluer leur statut est une violation des accords signés avec Israël. De plus, c’est un défi contre l’insistance du Quatuor International pour la Paix au Moyen-Orient, dont l’ONU est aussi membre, qui prône que des progrès soient faits par des négociations directes entre les parties.

Le vote était de 138 en faveur, 9 contre parmi les 193 sièges à l’Assemblée Générale, et 41 abstentions. Ceci pourrait, de plus, permettre aux palestiniens d’avancer vers leur but « d’internationaliser » le conflit avec l’État juif et de demander qu’un examen judiciaire minutieux pour que les efforts d’Israël d’auto-défense soient considérés comme attaques terroristes incessants. Les palestiniens auront le même degré de reconnaissance que le Vatican.

Le B’nai B’rith fait tout spécialement l’éloge des Etats-Unis pour sa position sans faille sur ce sujet, ainsi que les autres pays qui ont voté contre : le Canada, la République Tchèque, Israël, les Îles Marshall, la Micronésie, le Nauru, Palau et Panama. Ces nations ont clairement reconnu que ce n’était pas une façon appropriée pour que les palestiniens créent un nouvel état. En contournant la négociation, les palestiniens montrent clairement qu’ils n’ont aucune intention de traiter en toute bonne foi directement avec Israël.

Lire la suite...

(28 nov.2012)

Le B’nai B’rith est outragé par la proposition d‘un politicien hongrois de dresser une liste de citoyens ayant des ancêtres juifs pour que leur niveau de menace à la sécurité nationale soit évaluée, dit-il. C’est une nouvelle bassesse du parti Jobbik, un groupe qui est déjà en proie à l’antisémitisme. La Hongrie et le reste de l’Europe devraient considérer que c’est une affaire sérieuse et agir contre cette entité politique qui adhère à des principes ultra-nationalistes.

Le 27 novembre, Martin Gyongyosi, un dirigeant du parti d’extrême-droite Jobbik, a proposé au parlement hongrois que les citoyens de descendance juive soient recensés pour décider s’ils étaient une menace à la sécurité nationale. Il a fait ces commentaires au cours d’un débat sur la situation Israël-Gaza au cours duquel, prétendait-il, le gouvernement hongrois prenait continuellement parti pour Israël.

„Cet antisémitisme flagrant est un outrage inacceptable“ a déclaré Allan J. Jacobs, Président du B’nai B’rith International, „Gyongyosi doit démissionner du parlement. Ses attitudes révèlent les intentions racistes du parti Jobbik. Les courants politiques dominants et les politiciens en Europe doivent prendre ceci au sérieux et le dénoncer.“

Le parti Jobbik,  est le troisième parti en importance au parlement Hongrois. Il est connu pour ses déclarations contreversées sur la Shoah et pour sa véhémence haineuse contre Israël.

„Il est absolument inacceptable qu’il y ait des membres du parlement Hongrois qui diabolisent les juifs“ a déclaré Daniel S. Mariaschin, Vice-Président Exécutif du B’nai B’rith International, et il a ajouté „Le parti Jobbik est une honte pour la politique hongroise et devrait être répudié.“

Pendant la Shoah entre 500.000 et 600.000 juifs hongrois ont été assassinés.

Le Sécrétaire Général du BBE présente largement les activités européennes

(Article écrit par Wally Sacks - traduit par Aline Brandon)

Que se passe-t-il en Europe ? Au  B’nai B’rith Europe, bien sûr. Il n’y a qu’approximativement 34km d’eau qui nous séparent du « continent » mais cela peut sembler être un océan quand il s’agit de connaître les activités du BBE. Ceci  a donc fait de ce mercredi 31 octobre une soirée spéciale pour le BBUK. C’est au cours de cette soirée que la Loge Léo Baeck a eu le plaisir d’accueillir le Secrétaire Général du BBE, Yves-Victor Kamami, qui, lors d’une excellente présentation Power Point, est parvenu à faire un tour détaillé et impressionnant des activités du BBE.

Lire la suite...

« VOTRE AIDE EST URGENTE » nous dit Erika van Gelder

(traduit par Aline Brandon)

70% des enfants de la communauté juive d’Athènes sont des élèves de l’école juive. Depuis 50 ans l’école apporte une éducation juive aux enfants et est le point central de la communauté pour la transmettre l’identité juive aux enfants de 2 ans et demi à 12 ans.

Lire la suite...

Plus d'articles...

Page 9 sur 13

9