Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

CULTURE & PATRIMOINE - Culture & Histoire

MUSEE DU PETIT PALAIS A PARIS

«Dieu(x)», modes d’emploi d’Elie Barnavi contre le fanatisme religieux

Croyants, agnostiques ou athées, chacun a pris en France l’habitude de vivre dans une société largement laïque. Ce n’est pas le cas ailleurs. Or nous voici tous confrontés à un phénomène nouveau : à la faveur des échanges migratoires et de la mondialisation des communications, les villes d’Europe sont devenues le creuset des religions du monde. Cette rencontre n’est pas facile. Les croyants connaissent leur propre religion, très peu celle des autres ; les non-croyants appréhendent mal le fait religieux, pourtant présent dans l’actualité de la planète. Aussi est-il urgent de comprendre ce phénomène, qui risque d’être la grande affaire du XXIe siècle.

Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, en association avec Tempora/Musée de l'Europe relèvent ce défi et proposent un voyage au travers des religions d’aujourd’hui, telles que pratiquées aux quatre coins du globe et de Paris. On y croise les trois religions du Livre (judaïsme, christianisme et Islam), mais aussi les religions asiatiques (bouddhisme, hindouisme, taoïsme…) et l’animisme, de l’Afrique à l’Océanie en passant par les Amériques.

 culture 128

Shiva Natajâra sous son aspect, «roi de la danse», Inde du Sud , XIe siècle, bronze. © RMN (musée Guimet) / Hervé Lewandowski

Comment l’homme se représente-t-il le divin dans ces différents systèmes de croyance ? Comment communique-t-il avec lui et dans quel but ? Comment organise-t-il l’espace et le temps pour faire place au sacré ? Quel est l’impact de la religion dans les activités sociales – rites de passages, contrôle du corps ? Quel rôle la religion joue-t-elle dans certains des conflits qui embrasent le monde ? Mais aussi, question existentielle qui sous-tend le religieux : quelle idée se font nos contemporains de la vie après la mort ?

Autant de questions qu’aborde l’exposition en un spectaculaire parcours confrontant art sacré et anthropologie. 160 chefs d’œuvre issus du patrimoine spirituel de l’Humanité seront ainsi prêtés par les plus grands musées : Musée du Quai Branly, Musée du Louvre, Musée Guimet, British Museum, Victoria and Albert Museum, Musée d’Israël, Musée de Cluny, Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, pour ne citer que les principaux contributeurs. Sculptures, objets d’art, peintures, manuscrits côtoieront maquettes, photos, films et bornes interactives pour tenter d’éclairer la variété des croyances et des cultes dans le monde.

Avec la participation exceptionnelle du musée du quai Branly.



 © Exposition originale à Bruxelles : Tempora SA/Musée de l’Europe