Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

CULTURE & PATRIMOINE - Culture & Histoire

Mort de l'ancien maire de New York Ed Koch


Le Monde.fr avec AFP | 01.02.2013

Culture 131

Ed Koch, ancien maire de New York dans les années 1980, connu pour son caractère bien trempé et son débit rapide, est décédé vendredi 1er février à l'âge de 88 ans, a indiqué la mairie. M. Koch souffrait notamment de problèmes cardiaques.

L'actuel maire, Michael Bloomberg, a salué Ed Koch comme un "dirigeant infatigable, valeureux et franc". Il était notamment parvenu à éviter un effondrement financier de la plus grande ville américaine, qui était alors au bord de la banqueroute. "Ed a contribué à faire sortir New York de sa période la plus noire et l'a remis sur la bonne route", a poursuivi M. Bloomberg, qui a demandé à ce que les drapeaux de la ville soient mis en berne.

Ed Koch a effectué trois mandats à la tête de la ville, entre 1978 et 1989, une époque à laquelle New York était confrontée à une épidémie de sida, à une importante criminalité. Plus que tout, M. Koch laissera le souvenir d'un personnage haut en couleur : "Que pensez-vous de mon travail ?", était sa question rituelle lorsqu'il rencontrait ses administrés.


Ed Koch, ancien maire de New York, est mort

Par Europe1.fr avec Reuters

Publié le 1 février 2013

Ed Koch, ancien maire démocrate de New York, qui enchaîna trois mandats à la tête de la ville de 1978 à 1989, est mort vendredi d'une insuffisance cardiaque à l'âge de 88 ans.

Ed Koch a passé l'ensemble de sa vie à New York, de sa naissance dans le Bronx en 1924 d'un couple d'immigrés juifs polonais à sa mort à l'hôpital presbytérien de la ville. Personnage haut en couleur et aux saillies mémorables, Ed Koch était apparu aux côtés d'une ancienne Miss America lors de sa première campagne municipale en 1977, afin de faire taire les rumeurs d'homosexualité provoquée par son célibat.

Après avoir pris la tête d'une municipalité criblée de dettes, Ed Koch a laissé New York dans une situation économique florissante une dizaine d'années plus tard, ce qui ne l'a pas empêché de perdre la primaire démocrate au profit de son successeur David Dinkins.

Michael Bloomberg, actuel maire de New York, a salué vendredi la mémoire d'un "fer de lance infatigable, audacieux et sans arrière-pensées de la lutte pour les droits civiques".