CULTURE & PATRIMOINE - Culture & Histoire

SONS ALLEMANDS ET ISRAELIENS
Jerusalem Post, 25/09/2013, texte anglais de MAXIM REIDER

Le projet Weimar-Jérusalem, un orchestre formé de jeunes musiciens d'origines diverses démarre avec trois concerts à travers le pays.

VIOLONISTE J.CULTURE 159
Le projet Weimar-Jérusalem

La semaine prochaine, les amateurs de musique classique locale seront en mesure de profiter dans leur pays des fruits d'une association musicale israélo-allemande unique lorsque le projet Weimar-Jérusalem aura démarré. L'aventure se joue avec un ensemble de jeunes musiciens originaires à la fois d'Allemagne et d'Israël. C'est, comme l'avance le projet, «un récit conté dans le son, consacré à l'histoire des compositeurs juifs d'Europe centrale à partir de la fin du 18ème siècle jusqu'à la Shoah - l'événement qui aurait dû rompre la continuité de leur implication et de leur contribution».

Le chef allemand Michael Sanderling préside, sur scène, les débats dans le choix des œuvres de Mendelssohn, Mahler, Chostakovitch et le compositeur juif allemand Berthold Goldschmidt, qui a vécu la plus grande partie de sa vie en Grande-Bretagne.

Deux jeunes orchestres symphoniques – l'un de la Haute Ecole de Musique de Weimar, du nom de Franz Liszt, l'autre de l'Académie de Musique et de Danse Rubin de Jérusalem - vont unir leurs forces pour rendre hommage à la présence culturelle juive longtemps présente en Allemagne, qui dut disparaître brusquement avec la montée du nazisme suivie de la Shoah. Ces concerts font partie du projet international Weimar-Jérusalem. Le programme comporte la Passacaglia de Goldschmidt, le concerto pour violon de Mendelssohn, des Knaben Wunderhorn de Mahler et la 6ème symphonie de Chostakovitch.

Le violoniste Yuval Herz et le baryton Guy Peltz sont les solistes. Michael Sanderling les dirige.

L'orchestre uni s'est déjà produit en Allemagne, où les jeunes musiciens israéliens ont passé environ un mois à répéter et à jouer ensuite dans des sites importants, tels que le Festival de Bayreuth.

«Ce projet est à la fois un hommage aux musiciens juifs du passé et à l'histoire commune que Juifs et Allemands ont une fois partagée, ainsi qu'une occasion rare de collaborer avec de jeunes musiciens allemands», dit le compositeur israélien Michael Wolpe, qui dirige le projet. «Dans le programme on entendra, entre autres, des œuvres de compositeurs juifs. La musique de Chostakovitch était très populaire en Allemagne de l'Est, principalement en raison de l'activité de Kurt Sanderling, chef d'orchestre exceptionnel qui, contraint de fuir l'Allemagne, a travaillé pendant 35 ans en Russie avant de revenir à Dresde en 1960. Son fils Michael est l'un des chefs les plus prometteurs de sa génération ".

Les concerts ont eu lieu le 1er Octobre à Tel-Aviv, le 2 Octobre à Haïfa etle 3 Octobre au Théâtre de Jérusalem (avec une diffusion en direct sur la chaîne musicale de la radio).