Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

Le B'NAI B'RITH EUROPE - Rencontrez le Comité

» Il n'y a pas de traduction disponible pour cet article.

Capture decran 2014-09-04 a 23.21.05
Dear Sisters, Dear Brothers,

Firstly, I would like to thank you all for the confidence which you have shown me in electing me as your new President.

We are living in troubled times, when the politicians of the ultra-right again have opened Pandora's Box... when conspiracy theories, stereo- typed, imaginary enemies, are being blamed for "le mal du siècle", when militant Islam declared Jihad against all infidels, and we, the Diaspora Jews and the State of Israel are the protagonists in their scenario...

We are living in troubled times when in the EU Parliament the right wing politicians gained seats... when on the streets of Europe there are neo-Nazi parades, when Jews going to a museum are killed and Jewish children in nursery schools get a bullet instead of milk...

We are living in troubled times when the economic situation that touches all is not changing fast enough for the better and populist demagogues can use this against us...

We cannot afford apathy; we cannot afford discord among us! We need to act together before it is too late! We will not be victims again!
Our organization has the luxury of having lodges all over Europe. We must make good use of this and plan our strategy together if we want to be effective.

I see the role of B'nai B'rith at European level as the body that coordinates transnational projects. Organizing a pan-European politically active B'nai B'rith is my first priority. It also means working together with BBI, with other Jewish organizations and friendly non-Jewish organizations... It means involving the Press and maintaining a continuous contact with them.

Many other pan-European projects can be done and were done for years such as humanitarian aid programmes for the needy in the Ukraine and Romania, cultural programmes, leadership programmes for the future management. I am also dreaming of a pan–European business club through which brothers and sisters make contact and can help each other, especially in economic harsh times.

To achieve all of the above I need your help and support. All news will be posted on our site and in the Newsletter. Since news means communication I also expect material from you. What you do and what you achieve is important and interesting for all of us.

At the next executive meeting we will establish the various commissions and each member of the executive will take the chair of a commission.
With the reorganization of the office and reduced salaries we hope to be able to reduce capitation fees. We can only calculate the future budget when we know all the factors. It is important for us to be registered as an NGO in an EU member country as an International Non-Profit Organization (Association International Sans but Lucrative).
When we are registered as an NGO and have created concrete projects with budgets, we will start fund raising at EU and will be able to approach European donors.

I will keep you up-dated. Until next time, I wish you all a great and healthy vacation.

Erika van Gelder
EVE SWABE ELUE PRÉSIDENTE DU BBUK
Interview par Ernest Simon
eva

La première impression que l’on a lorsque l’on rencontre Eve Swabe est celle d’une personne qui sourit beaucoup, et cette impression de change pas lorsqu’on fait plus ample connaissance. Elle n’a quitté que récemment la présidence de la Loge Yad b’Yad, la loge avec la plus grande croissance en Angleterre au cours de ces deux ou trois dernières années. Cette croissance était sans aucun doute due au style très positif et joyeux qu’elle déployait pour accueillir les nouveaux venus.

Lire la suite...

LE PORTRAIT D'ALEX FAIMAN

Dans la continuation de notre série « A la rencontre du Comité Exécutif », l'histoire d'Alex Faiman est à la fois passionnante et peu banale. « Je veux aider les classes défavorisées, je veux être impliqué dans un travail humanitaire » nous répond-t-il lorsqu'on lui demande d'expliquer quels sont ses principaux objectifs au B'nai B'rith.
 alex fainman
 Chaudement habillé lors de son voyage en Ukraine au mois de février de cette année

Alex est né à Shanghai en 1933. Alors qu'il n'avait que 2 ans, ses parents sont allés habiter à Harbin au Nord-Est de la Chine où il y avait une grande communauté juive russe. Il a fréquenté une école secondaire russe et a donc passé ses années de formation avec le russe comme langue de base. « C'est toujours ma langue principale » dit-il, « la langue que j'utilise dans tous mes travaux de calcul ».

Pourquoi il s'est retrouvé en Chine est en soi une histoire fascinante. Son père, Julius, est né en Astrakhan dansle delta du fleuve Volga à l'endroit où ce fleuve se jette dans la mer Caspienne. Julius était le benjamin des 4 enfants d'un marchand de la Première Corporation qui faisait des affaires dans le domaine du caviar, et parce qu'il faisait partie de cette corporation, il lui était permis de vivre en dehors de la colonie Pal. La révolution de 1917 a, cependant, apporté la persécution des capitalistes bourgeois, ce qui a poussé la famille à décider que Julius, le plus jeune fils encore célibataire, devait partir. Cela devait se passer dans l'illégalité. Les frontières européennes étaient fermées, donc Julius a voyagé vers l'est à Vladivostok et de là vers Harbin au nord-est de la Chine. C'est là qu'il a rencontré Lucienne, également d'origine russe, et qu'ils se sont mariés.

Comment Lucienne est-elle arrivée à Harbin ? Son père venait de Vilnius en Lituanie, il était un jeune homme brillant, s'est marié et puis, avec son épouse, est allé à l'université à Berlin où il a obtenu un doctorat en chimie industrielle. Il a ensuite accepté un poste en tant que chimiste industriel dans une usine à Harbin en 1905 où la mère d'Alex est née.

Pendant les années de la guerre, Alex et sa famille ont vécu sous l'occupation japonaise. En 1945 ils ont été libérés par l'armée soviétique à laquelle a rapidement succédé l'armée communiste chinoise. C'est à cette époque, en 1951, que la famille Faiman est partie à Sidney en Australie alors qu'Alex fêtait ses 18 ans. Il est resté plus de 30 ans en Australie et où il a travaillé dans l'édition. Il a rencontré son épouse Audrey au cours d'une visite au Royaume-Uni en 1972, ils se sont mariés et elle l'a rejoint à Sidney. « C'était mon premier contact avec le B'nai B'rith. Nous sommes devenus membres d'une Loge à Sidney » se souvient-il. Après la disparition de ses parents, en 1985, Alex et Audrey ont décidé de partir à Londres où ils ont poursuivi leurs activités au B'nai B'rith. Il est devenu Vice-Président de la First Lodge en 1986, et était extrêmement actif dans un comité qui s'occupait de réfugiés russes. Il est devenu Président de la Leo Baeck Lodge il y a plus de deux ans. En plus de son travail au sein du B'nai Brith, Alex est membre de la Division Internationale du « Board of Deputies of British Jews » et le représentant spécial du Président de la Division Internationale du Congrès Juif Européen.

Grâce à ses origines, il a une excellente compréhension de la mentalité des populations d'Europe de l'Est et de Russie. Il est membre du Comité Exécutif du B'nai B'rith Europe depuis la fusion des Districts 15 et 19 en 1999, et a toujours été impliqué dans des activités humanitaires dans ces régions. « C'est ma force » dit-il « c'est ce que je fais le mieux. »

Pour en donner la preuve, il a alors décrit son récent voyage à Lvov et à Kiev où il s'est rendu pendant 10 jours, au nom du B'nai B'rith Europe, oùil s'est entièrement dévoué à l'organisation d'une aide humanitaire urgente dans ces villes. Le but de sa visite était de rétablir les programmes d'aide à Lvov et dans les villes de la province de l'Ukraine de l'Ouest, de renforcer les relations avec les autorités gouvernementales à Kiev et pour s'assurer du bon déroulement des deux projets. Alex nous a donné quelques détails sur la nature de ces programmes dans lesquels le B'nai Brith est très impliqué :
- Un centre médical destiné à des « clients » du B'nai B'rith, avec un équipement pour les ECG, un cardiologue, un médecin interniste et une pharmacie
- Un laboratoire dentaire qui fabrique des prothèses
- Un cordonnier
- Un programme d'hygiène – des services de blanchisserie pour les personnes âgées
- De la nourriture pour les personnes âgées, dont 10% sont des justes non-juifs
- Une aide financière pour fournir de la nourriture et des médicaments dans les provinces
- Le soutien d'un jardin d'enfants à Lvov qui s'occupe de 24 enfants entre 4 et 5 ans en payant une partie des salaires de deux professeurs et en couvrant le coût de la nourriture et de l'entretien du bâtiment
- A Kiev, la fourniture de nourriture et de médicaments pour approximativement 112 survivants âgés et de la chirurgie une fois par semaine.

Sur cette photo on peut voir Alex avec Grigoryi Pickman, Président de la Loge Léopolis de Lvov et Luda Katz qui est la sous-directrice du service traiteur de différentes écoles et universités et également membre de la Loge à Lvov. Nos clients âgés ont la possibilité d'utiliser les cantines scolaires.
alex fainman 2
alex fainman3
La meilleure partie de son voyage - jouer avec les enfants du jardin d'enfants sponsorisé par le BBE

Lire la suite...

» Il n'y a pas de traduction disponible pour cet article.

The first member of the Melchior family came to Denmark in 1720. He had 8 children, so the family soon had many branches. I am from a line with many rabbis, but it was never a dynasty. Usually there was a rabbi in at least every second generation. My father was the Chief Rabbi of Denmark from 1947 to 1969.
 
My mother's family came from Austria and Czechoslovakia. Her father, Dr. Max Schornstein, was also a rabbi. He came to Copenhagen in 1905 and served as Chief Rabbi from 1910 to 1919. He left the rabbinate and went into business in Germany, until he as a widower went on aliyah in 1935. His hobby was birds, and he brought a number of birds to Tel Aviv and opened an exhibition. When all had seen his birds, he bought some monkeys and later a tiger. The municipality negotiated with him and took over all the animals. So my grandfather is remembered as the founder of Tel Aviv Zoo, and my material inheritance from him is free entrance to the area!

Lire la suite...

Où et quand êtes-vous née ?

Je suis née le 16 septembre 1947 dans un camp pour personnes déplacées à Linz en Autriche. Mes parents revenaient du camp de concentration d'Auschwitz, et espéraient obtenir un visa pour n'importe quel pays. Malheureusement, ma mère est décédée cinq jours après ma naissance. Mon père est parti en Israël en 1948 et m'a laissée dans un home pour enfants à Linz.

Lire la suite...