Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NOS ACTIONS - Affaires Etrangères

Aux Nations Unies, lors du sommet de « l'Alliance des Civilisations », convoqué pour se concentrer sur la tolérance, le Premier Ministre Turque, Monsieur Recep Tayyip Erdoğan a commis un acte déplorable en appelant le Sionisme « un crime contre l'humanité ».
 
Le B'nai B'rith condamne fermement les propos de Monsieur Erdoğan qui ravivent l'équation  diffamatoire de Sionisme = Racisme. Ces propos insidieux avaient été introduits aux Nations Unies en 1975 et très justement révoqués en 1991. Monsieur Erdoğan a réintroduit cette accusation odieuse dans l'environnement des Nations Unies.
 
Le Sionisme est l'incarnation du souhait millénaire du Peuple Juif pour une autodétermination et le retour en terre d'Israël.
 
Monsieur Erdoğan a fait cette déclaration à Vienne devant un parterre de hauts dignitaires internationaux parmi lesquels le Secrétaire Général de l'O.N.U., Monsieur Ban Ki-moon.
 
Ce n'est pas la première fois que Erdoğan fait des remarques insidieuses sur Israël et les juifs. En novembre, il a appelé l'Etat d'Israël un « état terroriste », et ce pendant les combats incités par le Hamas à Gaza.
 
Le B'nai B'rith demande à Monsieur Erdoğan de s'excuser pour ses remarques et insiste pour que l'O.N.U. condamne ses propos.