LE B'NAI B'RITH EUROPE A UN NOUVEAU SITE INTERNET - A partir du 1er février 2012, le site que vous visitez actuellement sera conservé comme archive mais ne sera plus mis à jour.
VISITEZ LE NOUVEAU SITE DU BBE POUR AVOIR LES DERNIERES NOUVELLES: http://www.bnaibritheurope.org/bbeurope/
B’nai B’rith Europe
Accueil arrow Revue de Presse arrow Revue de Presse n°238. Par Gilberte Jacaret
jeudi, 24 avril 2014
 
 
Menu Principal
Accueil
Message du Président
Le B'nai B'rith Europe
Actualités des Loges
Droits de l'Homme et
  Affaires Publiques
Projets Humanitaires
Culture Juive et Patrimoine
FAN
Israël
Revue de Presse
Jeunes Adultes
Districts Internationaux
Actualités juives
 
Archives
Actualités des Loges
Droits de l'Homme et
 Affaires Publiques
Projets Humanitaires
Culture Juive et Patrimoine
Israël
Communiqués de Presse
 
Langue du Site
FrenchEnglish
Revue de Presse n°238. Par Gilberte Jacaret Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
ISRAEL...

Le Hamas rejette l'appel de la Croix Rouge ... Reuters et JPost.fr. 23 Juin 2011

Le Hamas a rejeté jeudi l'appel du Comité international de la Croix Rouge qui souhaitait que le mouvement de Gaza fournisse des preuves que le soldat kidnappé de Tsahal Guilad Schalit est encore vivant.

"La Croix rouge ne devrait pas s'impliquer dans les jeux sécuritaires israéliens destinés à atteindre Schalit. Elle devrait prendre une position qui aboutira à la fin de la souffrance des prisonniers palestiniens", a déclaré le porte-parole du Hamas Sami Abou Zuhri à Reuters en réponse à cet appel.

Des responsables du comité de la Croix Rouge avaient transmis cette demande au groupe islamiste il y a plusieurs semaines.

Netanyahu va faire voter la «loi Shalit» ... CRIFF. 24 Juin 2011

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé un plan visant à faire pression sur le Hamas pour libérer Gilad Shalit, jeudi 23 juin 2011, lors de son intervention à la conférence des présidents « Facing Tomorrow 2011 » de Shimon Peres.

Benjamin Netanyahu a été très clair dans son intention de faire voter la « loi Shalit ». Une loi qui devrait durcir les conditions de détention de tous les prisonniers affiliés au Hamas. Il n’a pas précisé les mesures que le gouvernement entend prendre pour modifier ces conditions mais a noté qu’il va, entre autre, annuler l’ « absurde » protocole permettant aux terroristes de s’inscrire aux études universitaires. « Il n’y aura pas plus de doctorats de la terreur », a-t-il dit.

« Cette fête est finie ». La presse israélienne a récemment révélé au grand public les conditions « 5 étoiles » de détention des terroristes palestiniens prisonniers en Israël. Une grande partie du public a été surpris d’apprendre que les détenus vivent mieux dans les prisons d’Israël (confort, high-tech, santé, études, travail) que dans leurs quartiers résidentiels de Gaza ou de Judée-Samarie.

ANTISEMITISME

Un des pires pogroms de l'Holocauste commémoré en Roumanie... AFP. 28 Juin 2011

Iasi: Des centaines de personnes ont commémoré mardi sous une pluie battante le pogrom de Iasi, une ville de l'est de la Roumanie, où 13.000 à 15.000 juifs furent tués en 1941 en quelques jours par le régime roumain pro-nazi.

"Nous sommes à côté de la synagogue de Iasi, la plus vieille de Roumanie. L'obélisque que nous inaugurons aujourd'hui est à la mémoire des milliers de Juifs qui furent massacrés ici à la fin du mois de juin 1941", a déclaré le président de la communauté juive de Iasi, Abraham Ghiltan.

"Cette obélisque doit rappeler à tous où mène la haine et l'intolérance aux autres, de quelle que origine, ethnie ou religion qu'ils soient", a-t-il ajouté.

Plusieurs survivants, des Israéliens descendants de Juifs tués durant le pogrom, des dirigeants du Musée de l'Holocauste à Washington et des responsables officiels roumains ont assisté aux commémorations.

Lundi, ils s'étaient rendus dans les cimetières juifs de deux villages près de Iasi, Targu Frumos et Podu Iloaiei. C'est dans ces cimetières que sont enterrés dans des fosses communes les Juifs décédés dans les "trains de la mort" qui quittèrent Iasi après les rafles.

"Il y a ici des fosses communes, des victimes sans nom. Durant des décennies, elles n'ont pas eu d'identité. Durant des décennies, la Roumanie n'a reconnu qu'à mi-voix les événements tragiques de Iasi", a déclaré Alexandru Florian, directeur de l'Institut Elie Wiesel sur l'Holocauste en Roumanie.

"Nous ne devons pas oublier que chaque entrave à la liberté doit être considérée comme sérieuse car chaque entrave contribue à créer un climat de violence", a rappelé l'ambassadeur des Etats-Unis, Mark Gitenstein, en appelant à une "éternelle vigilance".

280.000 à 380.000 Juifs roumains et ukrainiens sont morts durant l'Holocauste en Roumanie et dans les territoires alors sous son contrôle, selon un rapport d'une commission d'historiens présidée par le prix Nobel de la Paix Elie Wiesel.
 
< Précédent   Suivant >
Plus d'infos...
Historique des Loges
Infos Orateurs
Galerie Photo
 
Prochainement
Pas d'événements
Gallery slideshow
Accès Membres





Perdu votre mot de passe ?
 
Top! Top!