Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NEWS - Actualités du B'nai B'rith

» Il n'y a pas de traduction disponible pour cet article.

The first Jewish association in North of Sweden had to close after neo-Nazi threats
suede


The Jewish Association of Umeå (credits : the Swedish Jewish Students Union)
The first Jewish association in Umeå, North of Sweden, created in 2010, was closed after a decision of the direction board at the end of May 2018.

After years of activity, the association was already forced to leave its promises in April last year, after antisemitic graphics were painted on the walls, as well as the text "We know where you live".

Association members received threats and first and last Chairwoman Carinne Sjöberg was visited at her home.

According to Sjöberg and local newspaper Dagens Nyheter, the threats come from a Neo-Nazi pan-nordic movement, which was banned in Finland.

After the closure of the premises, the Official Council of Swedish Jewish Communities organised a "kippah walk" in April, 2017. Hundreds of locals including senior politicians and religious figures marched through the city to show their sympathy and support to the Jewish community life.

"It's a heavy blow. I'm very sad about it, and have even shed a few tears," said Carinne Sjöberg, the Liberal Party politician who chaired the association. "In some way, it feels like we lost."

B'nai B'rith Europe President Serge Dahan grants his support to the Swedish Jewish community. President Dahan calls the Swedish government to react and to implement concrete actions to ensure life for the Swedish Jewish community.




La première association juive du Nord de Suède a cessé son activité après des menaces de néo-Nazis

La première association de la communauté juive d'Umeå, au Nord de la Suède, créée en 2010, a cessé son activité après une décision du comité de direction fin mai.

Après des années d'activités, l'association avait déjà dû quitter ses locaux au mois d'avril de l'année dernière, après que des symboles antisémites aient été retrouvés sur les murs, suivis du texte "Nous savons où vous habitez".

Les membres de l'association ont reçu des menaces, et la première et dernière Présidente de l'association Carinne Sjöberg a été cambriolée.

Selon Sjöberg et le journal local Dagens Nyheter, les menaces provenaient d'un groupe Néo-nazi nordique, qui a été interdit en Finlande.

Après la fermeture des locaux, le Conseil officiel des communautés juives suédoises a organisé une "marche de la kippa" au mois d'avril 2017. Plusieurs centaines de personnes, ainsi que des personnalités politiques et religieuses, ont marché dans la ville afin d'exprimer leur sympathie et leur soutien à la vie de la communauté juive.

"C'est un coup dur. J'en suis très triste et j'ai même versé quelques larmes", a déclaré Sjöberg. "D'une certaine manière, c'est comme si nous avions perdu".

Le Président du B'nai B'rith Europe Serge Dahan assure la communauté juive suédoise de son soutien. Le Président Dahan appelle le gouvernement suédois à réagir et à mettre en place des actions concrètes pour assurer la vie de la communauté juive en Suède.