CULTURE & PATRIMOINE - Culture & Histoire

La Délégation permanente du B'nai B'rith auprès de l'UNESCO a conçu et lancé un projet de portée internationale, qui concerne l'ensemble du B'nai B'rith....

Le B'nai B'rith Europe a été séduit par ce projet et a décidé de lui apporter son appui et sa coopération pour contribuer à sa réussite.

De quoi s'agit-il ?
Ayant appris par une publication éditée par l'UNESCO que cette Organisation internationale a rangé le Yiddish parmi les langues en danger de disparition, les membres de la Délégation du B'nai B'rith auprès de l'UNESCO s'en sont émus car cette langue appartient au patrimoine juif et si elle a été mise en danger ce n'est pas parce qu'elle a été considérée comme obsolète, mais parce que ceux, nombreux (11 millions), qui la parlaient avant la SHOAH ont été assassinés et n'ont donc pas pu la transmettre en héritage à des descendants qui n'ont pas pu naître.

C'est ainsi qu'est né le grand projet d'un Colloque sur le Yiddish - auquel a été donné pour titre : « Permanence Yiddish » - et qui a été proposé à l'UNESCO. Cette Organisation, enthousiasmée par ce projet, a offert à celui-ci son patronage ainsi que la disposition d'une salle de conférences de 460 places au siège de l'UNESCO, à Paris. 

La date de ce Colloque a été fixée aux 6 et 7 Février 2012.

Le programme du Colloque, élaboré avec l'aide très appréciée de la Maison de la Culture Yiddish - Bibliothèque MEDEM, de Paris, comporte six séquences :
  • une « leçon » inaugurale donnée par Mme Rachel Ertel, Professeur émérite des Universités, de très grande réputation, pionnière des études Yiddish à l'Université française,
  • trois tables rondes, consacrées respectivement :
  • à la continuité du Yiddish vivant
  • aux parcours identitaires singuliers
  • à l'apport de la culture Yiddish à la culture mondiale
  • une séquence consacrée à la diffusion du Yiddish grâce aux nouveaux outils de communication informatiques
  • une séquence consacrée à la création en Yiddish.

Des Conférenciers spécialistes de la littérature Yiddish et de l'enseignement du Yiddish, venus du monde entier, sont appelés à intervenir lors de ces deux journées. Nous avons souhaité vous informer de la richesse du programme prévu, qui n'est pas un programme pour experts, mais un programme à la portée d'auditeurs non spécialisés.

Notre but est de faire savoir que le Yiddish est toujours vivant et doit reprendre dans la culture universelle, la place qui aurait dû être la sienne si la catastrophe de la Shoah ne s'était pas abattue sur tout un peuple - le peuple du Livre -.

Mais pour atteindre notre but et faire de ce Colloque une réussite il nous faut de l'aide de toutes les loges du B'nai B'rith Europe et de tous nos frères et soeurs. Nous en appelons à votre aide financière à tous pour permettre la réalisation du programme prévu pour le Colloque et son succès.

Il y va du prestige du B'nai B'rith.

Associer le nom du B'nai B'rith à celui de l'UNESCO est, pour nous, une grande fierté et nous ne pouvons pas faillir à la réputation du B'NAI B'RITH : il faut que nous mettions toutes nos forces intellectuelles et financières dans la réussite de ce Colloque.

Et puis, il faut aussi que vous veniez à Paris participer à ce Colloque qui promet d'être dans la vie du judaïsme mondial, un événement unique qui accroîtra encore le prestige du B'nai B'rith du monde entier.

Les dons sont à adresser par chèque au nom du BBF / Colloque Yiddish
- Soit par chèque adressé à : BBF/ Colloque Yiddish à l'adresse de Madame Irène Orès
- Ou par transfert banquaire :
De France: RIB Nr 30003 / 03181 / 00750313796 / 24
D'autres pays: IBAN FR76 3000 3031 8100 7503 1379 624