Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NOS ACTIONS - Affaires Etrangères

pape francois
Photo Osservatore Romano/REUTERS
Source : Israel Jewish Journal

Si le Peuple Juif attendait un signe du Pape François concernant ses relations avec la communauté juive, il n’a pas fallu attendre longtemps.

Dès le premier jour après son élection, il a écrit au Grand Rabbin de la Communauté Juive de Rome, le Rabbin Ricardo Di Segni, pour l’inviter à assister à son intronisation le 19 mars, et en exprimant son espoir pour une continuation de la collaboration avec la Communauté Juive.

« J’espère vivement pouvoir contribuer à poursuivre les progrès des relations entre Juifs et Chrétiens tels qu’ils ont été instaurés depuis le Second Concile du Vatican, » écrivit le Pape « dans l’esprit d’une collaboration renouvelée et au service d’un monde qui peut toujours être plus en harmonie avec la volonté du Créateur. »

Les observateurs basés à Rome estiment que cette missive est un bon début. Ils s’attendent à ce que le Grand Rabbin Di Segni réciproque l’invitation, et demandera au Pape François de se rendre à la Synagogue pour continuer la tradition commencée par le Grand Rabbin Toaff avec le Pape Jean Paul II et poursuivie par le Grand Rabbin Di Segni avec Benoit XVI l’année dernière.

« Pour autant que j’ai pu lire et entendre au cours des quelques minutes qui ont suivi son élection, le Pape a montré de profonds signes de respect et d’amitié envers les juifs » a déclaré le Grand Rabbin Di Segni à l’Agence Reuters. « C’est un bon point de départ ».

Dans son pays natal, l’Argentine, celui qui n’était alors que le Cardinal Jorge Mario Bergoglio, Archevêque de Buenos Aires, avait d’excellentes relations avec  les dirigeants juifs.

« Dans la communauté juive de Buenos Aires, tous partageaient l’impression qu’il était très amical, et que le Cardinal était déterminé à entretenir une relation cordiale avec la communauté juive » a déclaré le Rabbin Marvin Hier, Recteur et fondateur du Centre Simon Wiesenthal.