Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

NOS ACTIONS - Affaires Etrangères

Le Président Shimon Peres prononce un discours historique au Parlement Européen - Mars 2013

Rapport de Nuno Wahnon Martins (traduction française par Aline Brandon)
Bruxelles
Le 13 Mars 2013

PeresEuroparlPage

La visite aux Institutions Européennes du Président de l'Etat d'Israël, Shimon Peres, s'est achevé par un discours historique au Parlement Européen. Après une visite de 3 jours à Bruxelles, le Président Peres s'est adressé à la plénière du Parlement Européen à Strasbourg devant un parterre de 750 membres du Parlement.

Le Président Peres a axé la principale partie de son message, adressé aux dirigeants européens, sur trois points fondamentaux : le Hezbollah et l'Iran, les accords Israël-Union Européenne, et le rôle des entreprise mondiales qui investissent pour créer un développement durable au Moyen-Orient.

Au cours de la visite qui a eu lieu la semaine dernière, le Président Peres a entamé le programme de sa visite à l'Union Européenne en se rendant au Parlement où il était l'orateur principal au cours d'un événement commémorant le sauvetage des Juifs Bulgares. Le Président a non seulement fait l'éloge du peuple bulgare mais a aussi mis la façon dont il avaient agi en valeur, appuyant sur l'importance morale de leur action qui doit être pris en exemple. Au Parlement Européen, le Président de l'Etat d'Israël, Shimon Peres s'est exprimé au cours de la conférence tenue avec le Président de la Commission Européenne, Monsieur J.M. Barroso,  "Construire des Ponts". Cette conférence a reconnu le rôle essentiel de la coopération mondiale dans la promotion du développement au Moyen-Orient. Le Président Peres a cité l'intégration de l'Union Européenne comme exemple de paix : "l'Union Européenne est un rêve qui s'est terminé par un miracle, et malgré tous ceux qui l'ont critiqué, c'est le meilleur exemple pour transformer un état de guerre en 70 ans de paix". Au cours de la conférence « Construire des Ponts », à la fois le Président Peres et le Président Barroso ont reconnu le succès de la coopération bilatérale et du partenariat dans la recherche scientifique et le renouveau, et ont parlé de la demande d'association israélienne au prochain « Programme Horizon 20/20 » de l'UE.  Au cours de sa visite, le Président Peres a rencontré plusieurs membres du Parlement Européen, parmi lesquels le Président du Parlement Européen, Monsieur Schultz et le Président du Conseil de l'Europe, Monsieur Van Rompuy.
 
Entre sa visite à Bruxelles et à Strasbourg, le Président Peres s'est rendu à Paris où, au cours de la réunion au siège de l'OECD, il a présenté, avec le Secrétaire Générale de l'OECD, un projet pour la création d'une organisation économique comprenant des entreprises mondiales et des dirigeants internationaux, dont le but est d'augmenter les investissements au Moyen-Orient. Des entreprises internationales se joindront à cette initiative et apporteront leur aide au progrès et au développement économique des pays du Moyen-Orient.

Le discours historique prononcé au Parlement Européen a été le point culminant de cette visite. Pour la première fois un Président Israélien s'est adressé au Parlement Européen dans son format actuel avec des représentants de 27 états membres. Les thèmes principaux de son discours avaient été prononcés lors des rencontres antérieures, et à nouveau étaient centralisés sur trois aspects essentiels : problèmes géopolitiques avec le Hezbollah et l'Iran, les développements économiques et sociaux potentiels avec le rôle des entreprises internationales, et les exemples de l'intégration de UE et de l'Etat d'Israël pour parvenir à la paix et la prospérité (vous pouvez écouter le discours intégral sur le site http://www.europarl.europa.eu/ep-live/en/plenary/video?debate=1363086106583)
 La visite s'est terminée par un déjeuner officiel au Parlement Européen offert par le Président Schulz.

D'un point de vue Européen, la visite du Président Peres était très significative. Le Président Peres est sans doute le politicien israélien le plus reconnu et le mieux accepté. Les dirigeants européens,  à la fois de droite et de gauche, le considèrent comme un home de paix et de sagesse. Idéologiquement, le Président Peres fait partie de la même famille politique que le Président du Parlement Européen, le Président Schultz, et ceci peut être considéré comme une opportunité pour utiliser le rôle de familles politiques démodées. Le discours utilisé par le Président Peres, à la fois sur les problèmes géopolitiques et économiques, tel que le rôle des entreprises internationales - un sujet qui peut être difficile utilisé par des politiciens de gauche - a non seulement été accepté par les responsables européens mais également honoré par l'intelligentsia européenne qui a reconnu, dans le Président Peres, une autorité morale. Louer l'intégration européenne en le citant comme exemple à suivre par d'autres, ou, comme cité par le Président Peres, un « miracle moderne », est le genre de discours qui est dans la ligne de l'Europe, surtout par ces temps de crise. En utilisant une image au-delà du conflit du Moyen-Orient, le Président Peres a conquis l'auditoire par ses messages optimistes d'espoir et de solutions potentiels.  Je dirai même que le Président Peres a fait du mot crise un mot positif, où le rôle des opportunités triompheront des défis actuels.

A mon avis la visite du Président de l'Etat d'Israël a touché trois sujets principaux : la demande de promouvoir une politique spécifique pour lutter contre le terrorisme du Hezbollah ou pour arrêter le programme nucléaire iranien, la subtilité de ses paroles sur le processus de paix avec les palestiniens évitant d'en avoir fait le but de sa visite, et le fait qu'il n'y a pas eu de rencontre avec Lady Ashton. Cette stratégie a permis que la visite ne provoque pas des conflits inutiles qui auraient nuis au dialogue entre le Président Peres et les représentants européens, ce qui a été réalisé, ceci sans éviter les problèmes de sécurité qui sont cruciaux pour Israël.

Cette visite historique a peut-être créé un lien plus fort entre les autorités de l'UE qui se préoccupent des relations UE-Israël et a éventuellement préparé le terrain pour une plus forte coopération pour les deux « miracles ». Le partenariat EU-Israël peut contribuer à résoudre les défis économiques et financiers de l'Union Européenne. Cette visite a créé un dynamisme pour mettre en œuvre ce partenariat et pour en faire une priorité à moyen terme, car seuls les politiciens peuvent en faire une réussite. Si tel est le cas, l'histoire montrera que les vues du Président Peres auront été co-responsables de cette réussite.