Site en ANGLAISSite en FRANCAIS

Nos Actions - Affaires étrangères

COMMUNIQUE DE UN WATCH

L’UNESCO silencieux alors que le Hamas utilise un site du patrimoine mondial pour en faire un camp d’entrainement terroriste

La session de l’UNESCO à Paris prend pour cible Israël dans 5 points de l’agenda

GENÈVE, le 15 avril – Dans un courrier urgent envoyé ce jour à Madame Irina Bokova, Directrice Générale de l’UNESCO, UN Watch exige qu’une action immédiate soit prise pour empêcher le Hamas d’investir le port de Gaza – qui date d’il y a 300 ans – pour l’utiliser comme camp d’entrainement terroriste, comme le rapporte Al Monitor Palestine Pulse. Une copie a également été envoyée à Madame la Ministre des Affaires Etrangères de l’U.E. Catherine Ashton demandant que l’Union Européenne agisse.

La destruction partielle de l’ancien Port d’Anthedon – dans lequel se trouvent les ruines d’un temple romain et des restes archéologiques des ères Perses, Helleniques et Bizantines – se produit un an exactement après que cette région soit nommé site du Patrimoine Mondial par le nouvel état membre de l’UNESCO, la Palestine.

UN Watch a demandé à Madame Bokova de soulever ce point au Comité Exécutif de l’UNESCO qui se réunit pour le moment à Paris.

Alors que la réunion biannuelle de l’UNESCO, qui a lieu jusqu’au 26 avril, a à son agenda cinq points concernant la Palestine – que l’Ambassadeur des Etats-Unis, Monsieur Killon a décrit comme « extrêmement politisé » et destiné à « s’en prendre à Israël » - aucune discussion n’est prévue sur la destruction du site proposé comme Patrimoine pour l’utiliser comme camp d’entrainement terroriste par le Hamas.

Comme c’est la norme à l’UNESCO, Israël est le seul pays au monde critiqué au cours de la session du Comité Exécutif  de ce mois. A ce sujet, l’UNESCO est considéré comme étant l’agence la plus anti-Israël de tout le système des Nations Unies.

L’année dernière, et seulement après une campagne importante de UN Watch, l’UNESCO a exceptionnellement condamné la Syrie. Cependant rien n’est prévu sur la Syrie dans la session en cours ; au contraire, le régime meurtrier de Assad a toujours un des 30 sièges convoités au Comité des Droits de l’Homme de l’UNESCO,  lui permettant de façon absurde à juger les dossiers sur les Droits de l’Homme d’autres pays.
pape francois
Photo Osservatore Romano/REUTERS
Source : Israel Jewish Journal

Si le Peuple Juif attendait un signe du Pape François concernant ses relations avec la communauté juive, il n’a pas fallu attendre longtemps.

Dès le premier jour après son élection, il a écrit au Grand Rabbin de la Communauté Juive de Rome, le Rabbin Ricardo Di Segni, pour l’inviter à assister à son intronisation le 19 mars, et en exprimant son espoir pour une continuation de la collaboration avec la Communauté Juive.

Lire la suite...

Le Président Shimon Peres prononce un discours historique au Parlement Européen - Mars 2013

Rapport de Nuno Wahnon Martins (traduction française par Aline Brandon)
Bruxelles
Le 13 Mars 2013

PeresEuroparlPage

La visite aux Institutions Européennes du Président de l'Etat d'Israël, Shimon Peres, s'est achevé par un discours historique au Parlement Européen. Après une visite de 3 jours à Bruxelles, le Président Peres s'est adressé à la plénière du Parlement Européen à Strasbourg devant un parterre de 750 membres du Parlement.

Le Président Peres a axé la principale partie de son message, adressé aux dirigeants européens, sur trois points fondamentaux : le Hezbollah et l'Iran, les accords Israël-Union Européenne, et le rôle des entreprise mondiales qui investissent pour créer un développement durable au Moyen-Orient.

Lire la suite...

pope-francis
 
Le B'nai B'rith souhaite la bienvenue au Pape François, élu au Vatican le 13 mars par les 115 Cardinaux électeurs.

Le nouveau Pape, âgé de 76 ans, Archevêque de Buenos Aires depuis 1998, le Cardinal Jorge Mario Bergoglio, aujourd'hui le Pape François, est le premier pape d'Amérique Latine et le premier Pape non-Européen de l'histoire. Il dirigera l'église Catholique qui compte 1.2 milliard de chrétiens dans le monde.

En novembre dernier, celui qui était à l'époque le Cardinal Bergoglio, a été le principal orateur lors de la commémoration de la Krystallnacht à Buenos Aires, organisé par le B'nai Brith, où il a participé à l'allumage de la Menorah.
 

Lire la suite...

Aux Nations Unies, lors du sommet de « l'Alliance des Civilisations », convoqué pour se concentrer sur la tolérance, le Premier Ministre Turque, Monsieur Recep Tayyip Erdoğan a commis un acte déplorable en appelant le Sionisme « un crime contre l'humanité ».
 
Le B'nai B'rith condamne fermement les propos de Monsieur Erdoğan qui ravivent l'équation  diffamatoire de Sionisme = Racisme. Ces propos insidieux avaient été introduits aux Nations Unies en 1975 et très justement révoqués en 1991. Monsieur Erdoğan a réintroduit cette accusation odieuse dans l'environnement des Nations Unies.
 
Le Sionisme est l'incarnation du souhait millénaire du Peuple Juif pour une autodétermination et le retour en terre d'Israël.
 
Monsieur Erdoğan a fait cette déclaration à Vienne devant un parterre de hauts dignitaires internationaux parmi lesquels le Secrétaire Général de l'O.N.U., Monsieur Ban Ki-moon.
 
Ce n'est pas la première fois que Erdoğan fait des remarques insidieuses sur Israël et les juifs. En novembre, il a appelé l'Etat d'Israël un « état terroriste », et ce pendant les combats incités par le Hamas à Gaza.
 
Le B'nai B'rith demande à Monsieur Erdoğan de s'excuser pour ses remarques et insiste pour que l'O.N.U. condamne ses propos.
  

LETTRE ADRESSÉE À MADAME JORDANKA FANDAKOVA, MAIRE DE LA VILLE DE SOFIA

PAR LE B’NAI B’RITH EUROPE SUITE À LA MANIFESTATION NEO-NAZIE DU 16 FEVRIER.


Madame le Maire,

Le B’nai B’rith Europe, la plus importante et la plus ancienne organisation Juive humanitaire du monde (avec 110 associations dans 27 pays Européens), déplore la décision des autorités Bulgares autorisant que la manifestation de Lukov ait pu avoir lieu à Sofia le 16 février 2013.

Nous avions espéré que ce pays qui avait sauvé sa population juive il y a 70 ans et qui est devenue membre de l’Union Européenne adhérant à ses valeurs démocratiques, aurait trouvé opportun d’empêcher qu’une manifestation néo-nazie, nationaliste et antisémite puisse avoir lieu dans les rues de Sofia. De telles manifestations ne peuvent que contribuer à la propagation de la haine, de l’intolérance et du préjudice ; elle ne peut qu’ébranler l’essence même d’une cohésion de groupe et d’union dans une société globale qui lutte pour une coexistence pacifique.

Nous vous prions de croire, Madame le Maire, à nos salutations distinguées.

Ralph Hofmann                               Erika van Gelder
Président B’nai B’rith Europe            Première Vice Présidente B’nai B’rith Europe

Plus d'articles...

Page 2 sur 4

2